EMC supprime 7% de ses effectifs

Les temps sont difficiles pour le secteur informatique. Après EDS et AMD, c'est aujourd'hui au tour d'EMC, le spécialiste du stockage de données, d'apporter de l'eau au moulin des mauvaises nouvelles. Dans un communiqué sur ses pré-résultats, le groupe a d'ores et déjà annoncé qu'en raison de la dégradation de la conjoncture, il ne reviendrait pas aux bénéfices au second semestre.En conséquence, EMC va prendre de nouvelles mesures de réduction des coûts. Il supprimera 1.350 nouveaux emplois, soit 7% de ses effectifs, qui s'élèvent actuellement à 17.000 personnes. L'an dernier, le groupe avait déjà supprimé plusieurs milliers d'emplois. "La conjoncture dans les technologies de l'information continue d'être brutale. En fait, la situation s'est même dégradée à la fin du trimestre. Au troisième trimestre, nous sommes restés en ligne avec nos prévisions jusqu'à fin septembre", a précisé le PDG d'EMC, Joe Tucci, dans un communiqué.De fait, EMC publiera dans deux semaines des résultats trimestriels inférieurs à ses prévisions. Il attend désormais une perte de 2 cents par action, soit le double de la prévision initiale. L'an passé, la perte était de 12 cents par titre. Le chiffre d'affaires n'est en effet pas au rendez-vous. Il devrait ressortir à 1,25 milliard de dollars, en dessous des prévisions des analystes qui prévoyaient un revenu de 1,4 milliard de dollars. C'est tout de même légèrement mieux que l'an passé, lorsque le chiffre d'affaires s'était élevé à 1,21 milliard. Après avoir enchaîné trois trimestres dans le rouge, le groupe était redevenu bénéficiaire au deuxième trimestre de cette année : une accalmie hélas éphémère. Il faut dire que dans cet environnement difficile, la concurrence se fait plus ardue et les produits informatiques (logiciels ou hardware) comme ceux d'EMC, dont le prix peut approcher le million de dollars, sont d'autant plus difficiles à vendre. Sur le marché du stockage de données, EMC doit notamment affronter HP mais surtout IBM, qui affirme continuer de gagner des parts de marché. En milieu de journée vendredi à New York, le titre EMC perd 20,76% à 3,97 dollars, son plus bas historique en six ans.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.