Disney et Microsoft lancent une offre d'accès commune

 |  | 448 mots
Lecture 2 min.
Le royaume de Mickey sera bientôt disponible sous forme d'un service d'accès Internet. C'est en susbtance ce qu'ont annoncé Disney et Microsoft, qui viennent de signer une alliance sur Internet. Les deux partenaires vont créer sur MSN 8.0, le service de fourniture d'accès Internet du géant du logiciel, un portail "co-marqué" à destination de la famille, en particulier des plus jeunes. D'où l'accent mis sur le divertissement et la sécurité.L'offre d'accès Internet sera disponible en bas débit pour 21,95 dollars par mois, un prix équivalent à celui du service de base déjà commercialisé par MSN, mais moins cher que la première offre d'AOL, fixée à 23,90 dollars. Le service co-marqué donnera un accès gratuit à Disney Blast, le portail premium de la firme proposant une centaine de contenus éducatifs et de loisirs différents, ainsi qu'un abonnement au magazine Disney Adventures, précise le communiqué.Disney explique avoir choisi MSN pour sa capacité à proposer un outil sécurisé. Le nouveau service promet un strict contrôle de la navigation dans cet espace destiné aux enfants, avec des filtres programmables par les parents. Ces derniers reçoivent chaque semaine un mail, détaillant la liste des sites visitée par leurs rejetons, le temps passé sur le Web, etc... Chacun des deux groupes met ainsi en avant, par l'intermédiaire de son nouvel allié, les spécificités de ses propres produits. Au-delà, Microsoft gagne, grâce à cet accord, un partenaire majeur dans les médias, Disney étant propriétaires de plusieurs radios, du "network" ABC et de la chaîne de sports câblée ESPN. Le géant de l'informatique, qui a décidé de redressser MSN en développant l'accès Internet, ajoute ainsi une corde à son arc. Pour l'instant, MSN revendique 9 millions d'abonnés aux Etats-Unis. Afin de conquérir de nouveaux clients, la division Internet de Microsoft a lancé jeudi soir à New York MSN 8.0, la nouvelle version de son navigateur autorisant l'accès au Web. Ce lancement sera d'ailleurs accompagné d'une campagne marketing de 300 millions de dollars. Le but affiché: faire concurrence à AOL, le leader du marché, fort de 35 millions d'abonnés dans le monde, dont 26,5 millions aux Etats-Unis (lire ci-contre).Quant à Disney, il espère sans doute, en s'alliant au premier éditeur mondial de logiciels, faire oublier ses mésaventures sur Internet. Le groupe de loisirs qui, à l'instar de l'ensemble des grands groupes, a dépensé des sommes folles pour se faire une place sur le Web, n'a jamais eu le succès escompté. Son aventure Internet, qui comprenait entre autres le portail généraliste Go.com, lui a coûté 1,5 milliard de dollars (lire ci-contre).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :