Forte progression des ventes trimestrielles de Trigano

 |  | 357 mots
Lecture 2 min.
Après une année 2001 mitigée avec le repli de 8% de son cours de Bourse, Trigano serait-il sur le point de renouveler cette année l'exploit de 2000, lorsque le spécialiste des camping-cars et des caravanes avait enregistré l'une des plus belles performances boursières du Second marché ? Depuis le début de l'année, le titre s'est adjugé plus de 9% et inscrit lundi la seconde plus forte hausse du SRD, soit un gain de 7,01% à 35,85 euros à la clôture.La société vient d'annoncer avoir réalisé un chiffre d'affaires de 127,9 millions d'euros au titre du premier trimestre de son exercice 2001/02 (septembre-novembre 2001), soit 20,5% de mieux que les 106,2 millions d'euros engrangés à la même période un an plus tôt. Un rythme de croissance qui tranche nettement avec les trimestres précédents. En effet, au cours de l'exercice 2000/01, clos fin août, Trigano avait enregistré une croissance de ses revenus de 10,7%.Principal moteur de la croissance du groupe, la branche Véhicules de loisirs a réalisé un chiffre d'affaires de 103,3 millions d'euros sur le trimestre, en hausse de 22,9%. La division Remorques - troisième branche du groupe en termes de chiffre d'affaires après les véhicules de loisirs et les accessoires pour véhicules de loisirs - a par contre vu ses revenus légèrement s'éroder à 7,9 millions d'euros contre 8 millions un an plus tôt, compte tenu du démarrage d'une nouvelle usine en Pologne et du déménagement du site de logistique de Saulxures-les-Nancy qui "ont entraîné des retards de livraisons pour cette activité", explique Trigano dans un communiqué.Satisfait de la performance réalisée pour son premier trimestre 2001/02, la société se dit en avance par rapport à ses prévisions. A l'occasion de la présentation de ses résultats annuels début décembre, Trigano n'avait pas délivré de prévisions chiffrées mais avait assuré que les marchés européens de l'équipement de loisirs devraient bénéficier d'un recentrage sur les loisirs en famille, permettant ainsi à la société d'enregistrer une croissance à deux chiffres de ses revenus 2001/02.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :