Equant confirme ses objectifs, le titre grimpe

 |  | 358 mots
Lecture 2 min.
La galaxie France Télécom est décidément sous les feux de l'actualité ce mardi. Aux côtés de l'opérateur télécoms historique et d'Orange, Equant vient de publier les chiffres de son activité 2001. L'opérateur télécoms à destination des entreprises qui a fusionné cet été ses activités avec celle de Global One, filiale de France Télécom, a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 2,4 milliards de dollars (2,84 milliards d'euros). Sur une base pro forma, c'est-à-dire en intégrant Global One sur l'ensemble de l'année, ce chiffre s'élève à 3 milliards de dollars, soit 3,5 milliards d'euros, conformément aux attentes du marché. Il représente une croissance de 12% par rapport à l'année 2000.Pour la première fois depuis la fusion, Equant publie le carnet de commandes de sa division Network Services, qui intègre les activités de Global One. A fin décembre, ce carnet de commandes s'élevait à environ 3 milliards de dollars et représentait un an de chiffre d'affaires. Un niveau qui conforte la prévision de croissance estimée par la société de Bourse Aurel Leven pour 2002. Le bureau d'études prévoit en effet que le chiffre d'affaires d'Equant progresse de 7,5% cette année.Si la filiale de France Télécom n'évoque pas ses perspectives de croissance pour 2002, Didier Delepine, son président, confirme les prévisions de résultats 2001. "Bien que nous n'ayons pas finalisé et audité tous nos résultats, je suis particulièrement satisfait d'annoncer que six mois après notre transaction nous anticipons un Ebitda (excédent brut d'exploitation avant amortissements, ndlr) positif au quatrième trimestre, en ligne avec les prévisions", a-t-il déclaré. Ce dernier a par ailleurs ajouté que les synergies issues de la fusion avec Global One seraient supérieures aux objectifs avancés, soit un impact positif de 300 millions de dollars par an sur l'Ebitda du groupe.Ces propos profitent à l'action Equant qui se hisse dans le peloton de tête des plus fortes hausses du SRD mardi à la clôture, avec un gain de 3,03% à 13,59 euros.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :