Mauvaises perspectives 2003 pour THQ

 |  | 712 mots
Lecture 3 min.
Que ce soit le signe d'un affaissement du marché ou le fruit d'un problème inhérent à la société, l'éditeur de jeux vidéo THQ, qui a publié ses résultats trimestriels après la clôture des marchés lundi, a revu ses prévisions à la baisse, non seulement pour la fin de l'année mais surtout - et de manière drastique - sur l'ensemble de l'exercice 2003.Pour le quatrième trimestre, le groupe table sur un bénéfice compris entre 0,95 et 1 dollar par titre pour un chiffre d'affaires de 270 à 275 millions de dollars. Le consensus des analystes faisait état d'un résultat de 98 cents par titre pour des ventes de 270,5 millions de dollars. "Nous avons une solide catalogue de produits pour le quatrième trimestre, bien que notre optimisme soit tempéré par l'inhabituel degré d'incertitude de l'économie en général, de l'environnement des ventes de détail pendant la saison des fêtes, et de la capacité de Nintendo et de Microsoft à atteindre leur objectif en termes de ventes", a expliqué le groupe dans un communiqué. Si la révision reste légère pour la fin de l'année, elle est bien plus importante pour l'an prochain. L'éditeur table sur un bénéfice global de 1,40 dollar par titre pour un chiffre d'affaires de 585 millions de dollars. Jusque là, les analystes attendaient un résultat de 1,57 dollar par titre et sur des ventes de 631,3 millions de dollars. C'est surtout le premier trimestre 2003 qui devrait être mauvais. Sur la période janvier-mars, le groupe prévoit d'être en perte à hauteur de 10 à 12 cents par titre, pour des ventes de 55 millions de dollars. Or, Wall Street espérait un bénéfice de 9 cents et un chiffre d'affaires de 92 millions de dollars. La semaine passée, son concurrent Acclaim révisait également en forte baisse ses prévisions 2003, ne tablant plus que sur un résultat à l'équilibre, au lieu d'un bénéfice de 31 cents par titre, comme attendu par les anlystes. Et ce pour des ventes en berne sur un an.L'éditeur justifie une telle révision par l'incertitude du marché des consoles l'an prochain. Une explication qui laisse sur leur faim les analystes. En effet, les trois consoles nouvelle génération, GameCube, Xbox et PS2, qui fêteront leur premier vrai Noël ensemble fin 2002, sont encore en début de cycle. Du coup, l'industrie devrait connaître une forte croissance ces prochains mois. "Ils mettent le secteur en cause, mais je pense que le problème vient de la société", a affirmé un analyste de la Deutsche Bank."Je pense que les grands détaillants rationalisent leur stratégie pour se concentrer sur la distribution des 50 plus gros titres d'un seul coup", a précisé un analyste de Wedbush Morgan, qui a expliqué en outre que 200 titres en moyenne se trouvaient sur les étagères des magasins. "Je pense qu'il n'y aura pas beaucoup de jeux THQ parmi les 200 titres les plus vendus". Concernant Acclaim, les analystes pointaient également du doigt le catalogue de jeux de l'éditeur, ne le trouvant pas assez attractif. Pourtant les résultats du troisième trimestre ont été plutôt flatteurs. Le bénéfice a bondit de 50% à 4,8 millions de dollars (12 cents par titre) tandis que le chiffre d'affaires a progressé de 43% à 97,3 millions. Les perspectives du groupe effraient les investisseurs. Deux heures après l'ouverture de Wall Street, l'action décroche de 34,48% à 15,18 dollars. Et les éditeurs européens ne sont pas épargnés. En clôture à Paris, Ubi Soft lâche 11,55% tandis qu'Infogrames recule de 12,59%.La sortie de Lara Croft retardéeEidos a annoncé mardi le report de deux jeux, dont la dernière édition de son jeu phare, Lara Croft, en raison de certaines mises au point. Du coup, "Lara Croft Tomb Raider: The Angel of Darkness" et "Championship Manager 4" ne sont pas attendus avant février 2003. C'est une mauvaise nouvelle pour l'éditeur, qui misait beaucoup sur la sortie de nouveaux jeux afin de profiter à plein de la saison des fêtes, une période censée être très favorable aux ventes de nouvelles consoles (GameCube et Xbox). A Londres, le titre recule de 8,63% en fin d'après-midi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :