HSBC rachète Household, spécialiste américain du crédit à la consommation

 |  | 567 mots
C'est sans doute l'une des plus importantes fusions-acquisitions de ces dernières années dans le monde financier, et elle reflète bien la tendance actuelle qui voit les poids lourds européens aller chercher aux Etats-Unis de nouvelles opportunités de croissance. Le Britannique HSBC, première banque d'Europe, vient en effet d'annoncer le rachat, pour près de 14 milliards de dollars, de l'Américain Household, l'un des principaux spécialistes du crédit à la consommation aux Etats-Unis.HSBC acquiert en effet - avec l'accord du conseil d'administration de Household - un portefeuille de 50 millions de clients dans 46 Etats américains et au Canada, soit un portefeuille d'actifs, au 30 septembre, de 101 miliards de dollars. Et il se hisse dans le "Top 10" mondial du marché des cartes de crédit. "Le consommateur américain est au coeur de l'économie mondiale", a expliqué John Bond, le président de HSBC, dans un entretien à Reuters, pour justifier l'opération. Mais les investisseurs sont moins enthousiastes : à la Bourse de Londres, l'action HSBC abandonne 3,89% à 679,5 pence en clôture. Analystes et gérants mettent en avant l'accroissement de l'exposition du groupe au marché du crédit à la consommation. "Etant donné l'état de l'économie américaine et le niveau d'endettement des consommateurs aux Etats-Unis, il y a des risques", résume ainsi Euan Stirlin, de Standard Life Investments, interrogé par Reuters. L'agence de notation Fitch suit apparemment le même raisonnement : elle a ramené son opinion sur HSBC de positive à stable. Sur le plan financier, le Britannique compte sur les économies à réaliser sur les coûts de gestion, d'informatique et de traitement des opérations pour accroître le bénéfice global du nouveau groupe dès l'an prochain. Fondé en 1878, Household était jusqu'à présent le premier établissement de crédit indépendant des Etats-Unis, le numéro trois des cartes de crédit sur le marché américain derrière MasterCard et Visa, ou encore le n°4 de l'assurance-crédit. Ses 1.400 succursales distribuent une large gamme de produits de crédits à la consommation, de financement immobilier, de crédit automobile, etc.. Le groupe compte en outre 110 agences au Canada et 200 au Royaume-Uni et en Irlande, sous les marques HF et Beneficial. Le groupe a réalisé, sur les six premiers mois de l'année, un résultat net de 998,4 millions de dollars.HSBC propose aux actionnaires de Household 2,675 actions pour chacun de leurs titres. La baisse de l'action HSBC ce jeudi réduit légèrement le prix annoncé par le groupe groupe britannique : l'action Household est désormais valorisée 29 dollars, soit 29% au dessus de son cours de son cours de clôture de mercredi. Toujours à ce cours, les quelque 1,27 milliard d'actions nouvelles créées par HSBC - représentant une augmentation de 13,38% du capital - valorisent donc Household environ 13,7 milliards de dollars. Un prix impressionnant, mais qui doit être relativisé : à Wall Street, l'action Household, qui a perdu les deux tiers de sa valeur depuis le début de l'année, est tombée ces dernières semaines à ses plus bas niveaux depuis près de six ans, en raison des craintes croissantes sur la montée des risques de crédit aux Etats-Unis. Une tendance qui se reflète dans les comptes du groupe : les provisions pour risques ont atteint 1,77 milliard de dollars au premier semestre, pour une marge d'intérêts de 3,23 milliards.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :