Swiss Life change de tête pour restaurer sa crédibilité

Le conseil d'administration de Swiss Life a tranché, et une tête est tombée: celle du directeur général du groupe d'assurances, Roland Chlapowski. Celui-ci a démissionné et va être remplacé par Rolf Doerig, selon un communiqué du groupe. Le départ de Roland Chlapowski est immédiat.Pour la compagnie d'assurances helvétique, l'enjeu est de taille: il s'agit de restaurer la crédibilité du groupe, sévèrement entachée par plusieurs scandales récents. Ce qu'a reconnu le président du conseil d'administration, Andres Leuenberger, qui a affirmé que "le conseil d'administration est conscient que la confiance n'est plus là, en partie à cause des erreurs comptables, mais aussi en raison de la polémique autour de LTS". Les problèmes de Swiss Life tiennent d'abord à la révélation, cette année, de grosses erreurs commises dans sa comptabilité. Des erreurs suffisamment graves pour que le procureur du district de Zurich ouvre lundi dernier une enquête préliminaire contre l'assureur (lire ci-contre). Deuxième scandale, plus gênant peut-être encore, celui de la société Long Term Strategy (LTS). Cette structure avait été créée sur mesures pour faire fructifier les avoirs des dirigeants du groupe, et leur a, de fait, permis d'encaisser des plus-values estimées à 7,7 millions de francs suisses (5,2 millions d'euros). La semaine dernière, Roland Chlapowski avait affirmé qu'il ne rembourserait pas les 3,2 millions de francs suisses qu'il avait touchés pour sa part. La procureur de Zurich s'intéresse également à cette affaire.Roland Chlapowski ne sera finalement resté que huit mois à la tête de la compagnie, qui est le numéro 1 de l'assurance-vie en Suisse. Avant lui, le directeur financier, Dominique Morax, avait aussi quitté l'entreprise. Le nouveau directeur général, Rolf Doerig, vient du Credit Suisse Group (CSG), où il dirigeait la banque de détail. Il était également président du CSG pour la Suisse. Selon la compagnie, ces changements à la tête du groupe n'auront pas d'impact sur l'augmentation de capital de 900 millions à 1,2 milliard de francs suisses prévue dans le courant du mois. Une opération qui s'annonce malgré tout difficile dans un tel contexte, et alors que planent les incertitudes ouvertes par les enquêtes en cours sur les pratiques de Swiss Life.Ces annonces ont en tout cas été bien accueillies par les marchés. En fin de journée, l'action Swiss Life progresse de 17,24% à 163 francs suisses, après être montée jusqu'à 179 francs suisses.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.