Repli de 2,2% des ventes européennes d'automobiles en octobre

 |  | 342 mots
C'est un repli de 2,2% que les immatriculations de voitures neuves ont enregistré en octobre, par rapport à l'année dernière, dans 18 pays d'Europe occidentale (les 15 pays de l'Union européenne, plus la Norvège, la Suisse et l'Islande). Selon les chiffres publiés vendredi par l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA), les ventes se sont élevées à 1.205.232 unités.En ce qui concerne l'Union européenne elle-même, la performance est très similaire, puisque le recul est de 2,1% en octobre, à 1.249.766 unités. Selon l'organisation professionnelle, le recul constaté en octobre est moins important que ne le prévoyaient les analystes, et inférieur à la tendance constatée depuis le début de l'année. En effet, le recul des immatriculations depuis janvier est de 3,6% sur les 18 pays d'Europe occidentale et de 3,5% dans l'Union européenne (par rapport à la même période en 2001). Pays par pays, les évolutions sont contrastées. Sept pays de l'Union ont vu les immatriculations progresser, dont le Danemark (+25,3%), la Finlande (+11,5%) et la Suède (+8,7%). Deux des plus importants marchés du continent, la Grande-Bretagne et l'Allemagne, ont légèrement reculé, de respectivement 0,6% et 1,1%. L'Italie et la France, en revanche, ont connu des reculs nettement plus marqués, de 3,9% et 5,1%. En ce qui concerne les constructeurs, PSA s'en sort fort bien, puisque le groupe français affiche une progression de 3,1% de ses ventes en octobre. A l'inverse, Renault est en repli de 7,2%.Les grands gagnants du mois sont les constructeurs japonais, qui progressent de 10,6%, Mazda s'offrant le luxe d'une hausse de 54,6% de ses ventes. A l'inverse, les reculs les plus notables sont ceux de GM (-2,4%), Daimler Chrysler (-2,5%), Fiat (-16,2%) et MG Rover (-31,3%). Depuis le début de l'année, c'est le constructeur italien Fiat, qui s'enfonce chaque mois un peu plus dans la crise, qui subit le recul le plus important de ses immatriculations, avec un recul de 18,1% sur les marchés d'Europe de l'Ouest. Chez les constructeurs français, Renault se replie de 3% sur dix mois, tandis que PSA progresse de 1,4%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :