TotalFinaElf vend ses peintures

 |  | 300 mots
Lecture 1 min.
Le régime amaigrissant d'Atofina se poursuit. La filiale chimie de TotalFinaElf est engagée depuis deux ans dans un plan de "repositionnement et de recentrage" qui prévoit des cessions d'actifs pour un montant de 1,5 milliard d'euros entre 2000 et 2003. L'objectif de désinvestissement devrait être dépassé avec l'opération annoncée aujourd'hui par la compagnie pétrolière. Le groupe annonce en effet avoir conclu avec la société Bain Capital "un protocole d'accord concernant un projet de cession de son activité peintures, regroupée chez SigmaKalon", et logée dans Atofina. On ignore encore pour quel montant est vendu le numéro deux européen de la peinture décorative, mais le chiffre d'un milliard d'euros a circulé dans la presse la semaine dernière. Etant donné que sur les exercices 2000 et 2001, Atofina a déjà cédé pour 800 millions d'euros d'actifs, il apparait certain que son objectif de désinvestissement est désormais dépassé. Si Atofina se déleste ainsi d'activités jugées non stratégiques, c'est dans le souci d'améliorer sa rentabilité. Au premier semestre, la filiale chimie de TotalFinaElf a enregistré un bénéfice opérationnel en baisse de 40%, à 363 millions d'euros. SigmaKalon qui détient des marques comme Ripolin, Novemail et Avi compte plus de 10.000 salariés. Avec un chiffre d'affaires de 1,7 milliard d'euros en 2001, il se positionne comme le numéro deux européen de la peinture décorative, derrière le Britannique ICI (Valentine, Dulux, etc). SigmaKalon est aussi présent sur les segments de la peinture industrielle et marine.En clôture à la Bourse de Paris, le titre TotalFinaElf n'a guère profité de cette annonce éclipsée il est vrai par les mauvais résultats de BP. L'action TotalFinaElf perd en fin de journée 4,5% à 129,40 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :