Nouvelles suppressions d'effectifs chez Kodak

 |  | 277 mots
Lecture 1 min.
Chez Eastman Kodak, révision à la hausse des prévisions de bénéfices ne rime pas avec fin des sacrifices. Les salariés du groupe américain en font l'amère expérience. A l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels, le spécialiste de l'image (appareils photographiques, imagerie médicale, scanners...), qui a réalisé un chiffre d'affaires de 3,35 milliards de dollars au troisième trimestre, a d'une part annoncé un bénéfice net par action de 1,15 dollar conforme aux estimations qu'il avait publiées le 17 septembre (lire article ci-contre), mais il a aussi indiqué qu'il allait procéder à de nouvelles réductions d'effectifs. Kodak prévoit de supprimer entre 1.300 et 1.700 emplois, des suppressions d'emplois qui viennent s'ajouter aux 7.000 réalisées entre le printemps 2001 et juin 2002. Le groupe va passer dans ses comptes une provision comprise entre 130 et 170 millions de dollars pour faire face aux charges induites par cette nouvelle phase de restructuration. Kodak attend de ces mesures qu'elles génèrent des économies annuelles d'environ 200 millions de dollars. Dans un communiqué, la direction de Kodak estime ces réductions d'effectifs "nécessaires dans un monde de plus en plus concurrentiel et incertain sur le plan économique". En termes de résultats financiers pour la suite de l'exercice, le groupe s'attend à afficher au quatrième trimestre un bénéfice par action (hors éléments exceptionnels) oscillant entre 60 et 70 cents. Pour l'ensemble de l'exercice, le bénéfice par action devrait être compris entre 2,62 et 2,72 dollars. A Wall Street, le titre Kodak gagne 2,07%, à 34,52 dollars, deux heures après l'ouverture de la séance, portant ses gains sur l'année à plus de 17%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :