Boeing poursuit les coupes dans ses effectifs

 |  | 230 mots
Lecture 1 min.
Avant le 11 septembre 2001 et les attaques terroristes contre les Etats-Unis, Boeing comptait 199.000 salariés mais, depuis cette date, les coupes claires se multiplient dans les effectifs du constructeur aéronautique confronté au ralentissement du secteur aérien mondial. Les compagnies réduisent leur flotte, reportent ou annulent des commandes.Pour Boeing, cela se traduit d'une part par un recul de 36% de son résultat net sur les neuf premiers mois de 2002 et d'autre part par une chute de ses livraisons. La descente aux enfers est assez rude puisque, selon les estimations de Boeing, le groupe ne livrerait l'an prochain qu'entre 275 et 285 avions, soit 50% de moins qu'en 2001. Afin de faire face à cette situation, le contructeur américain s'est lancé dans une phase d'ajustement de ses effectifs de grande ampleur. Le groupe vient en effet d'annoncer la suppression de 5.000 postes dans sa division "appareils commerciaux". Ces réductions d'effectifs s'ajoutent aux 30.000 postes déjà supprimés depuis le 11 septembre 2001 et à l'annonce faite fin octobre de la suppression de 1.200 à 1.500 emplois dans la division "services internes". Airbus, le rival européen de Boeing, apparaît pour l'instant moins affecté par la crise actuelle. Le groupe devrait livrer l'année prochaine environ 300 appareils, soit entre 15 et 25 de plus que Boeing. Si ce scénario se réalise, ce serait alors la première fois qu'Airbus supplanterait le groupe américain en nombre d'avions livrés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :