Le bénéfice de BP sous pression

 |  | 322 mots
Lecture 2 min.
Toujours très consistants, les bénéfices de British Petroleum (BP) souffrent néanmoins d'une érosion certaines. Au troisième trimestre, le deuxième groupe pétrolier mondial (derrière ExxonMobil) accuse une baisse de 13% de son résultat net par rapport à la même période de l'exercice précédent, à 2,645 milliards de dollars. Sur neuf mois, le recul est encore plus significatif, atteignant 38%, à un peu plus de 6 milliards de dollars. La publication de ces résultats, relativement décevants puisqu'ils se situent dans le bas de la fourchette des estimations des analystes, s'accompagne d'une nouvelle révision à la baisse des prévisions de production pétrolière et gazière pour l'ensemble de l'exercice. C'est la troisième fois en deux mois que le groupe revoit ainsi ses ambitions. Il ne table désormais plus que sur une croissance de 3%, au lieu de 4% précédemment et 5,5% en début d'année. A Londres, la sanction des marchés a été immédiate. Le titre a touché immédiatement un plus bas de l'année en séance et a terminé sur un recul de 7,21% à 392,5 pence.Dans ses commentaires, le directeur général du groupe John Browne souligne que "les conditions du marché ne se sont, globalement, guère améliorées et, sur les neuf premiers mois, elle se sont nettement dégradées par rapport à l'année dernière". Au troisième trimestre en particulier, la faiblesse des marges de raffinage a minoré l'effet positif dans les comptes des cours relativement élévés du pétrole. En moyenne, le prix du baril de Brent s'est établi sur le trimestre à 26,74 dollars, contre 25,69 dollars sur la même période l'an dernier, soit une appréciation de 4%.Concernant l'avenir, John Browne ne s'est guère montré enthousiaste. Il déplore notamment que "l'environnement actuel offre peu de potentiel d'amélioration et comporte des risques négatifs importants".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :