Nestlé fait mieux qu'attendu

 |   |  242  mots
Nestlé surprend favorablement les marchés. Alors que les analystes tablaient en moyenne sur une progression de 11,7% du bénéfice du géant suisse de l'agroalimentaire, celui-ci a affiché en 2001 une hausse de 15,9% à 6,68 milliards de francs suisses, soit 4,52 milliards d'euros.Sur la même période, les ventes de Nestlé, qui possède notamment les marques Perrier, Maggi, Buitoni et Crunch, se sont améliorées de 4% à 84,69 milliards de francs suisses (57,36 milliards d'euros). Le groupe précise que sa croissance interne réelle - excluant l'impact des variations de prix et de changes et celui des acquisitions - est restée stable à 4,4%, soit au-dessus de son objectif de référence de 4%. L'est de l'Europe, en particulier la Russie, ainsi que l'Asie, ont connu des croissances particulièrement fortes. Pour 2002, Nestlé table sur une nouvelle progression de ses résultats, tant sur le plan des bénéfices que sur celui du chiffre d'affaires. Soucieux de poursuivre sa politique de croissance, le groupe annonce dans la foulée le rachat d'un groupe brésilien de chocolats et confiseries Garoto. Cette société, dont le chiffre d'affaires annuel s'élève à environ 310 millions de francs suisses (209 millions d'euros), emploie 2.500 personnes. Le montant de cette acquisition n'est pas dévoilé par Nestlé. En Bourse, le titre Nestlé s'est montré hésitant au cours de la journée. En fin de journée, il recule de 0,13% à 377,50 francs suisses, ramenant sa progression annuelle à 6,6%. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :