Pierre & Vacances procède à une augmentation de capital

 |   |  317  mots
Pierre & Vacances a annoncé lundi matin une augmentation de capital par émission de 850.000 actions nouvelles, soit 10% du capital après l'opération, afin de lever environ 58 millions d'euros sur la base du cours de Bourse de vendredi soir de 68 euros. Le principe de cette augmentation de capital avait été annoncé lors de l'assemblée générale du 18 février dernier, rappelle le groupe de villages de vacances dans un communiqué. La souscription se déroulera du 11 au 20 mars, date à laquelle sera fixé le prix définitif. Une clause d'extension prévoit la cession d'actions supplémentaires représentant au maximum 15% de l'offre d'actions nouvelles et 38.250 actions seront réservées aux salariés. Ces derniers détiennent actuellement 1% du capital de Pierre & Vacances, contre 59% à l'actionnaire majoritaire, la holding Gérard Brémond. Toujours d'après le communiqué diffusé par le groupe français, cette opération doit permettre de "renforcer sa structure financière, notamment après l'acquisition de Maeva" et de "financer les développements futurs en particulier en Europe du Sud". L'Italie et l'Espagne sont particulièrement dans la ligne de mire du groupe français. Déjà le 17 décembre 2001, Pierre & Vacances a signé un contrat de deux ans avec la société Bagaglino Hôtels portant sur la gestion de 1.200 appartements situés à Porto Cervo, Stintino (Sardaigne), Madonna di Campiglio (Dolomites), Venise. Depuis l'acquisition de Maeva pour 96 millions d'euros, Pierre & Vacances se retrouve à la tête d'un parc de 50.000 appartements et maisons (soit environ 230.000 lits). Le groupe s'est fixé comme objectifs d'atteindre un chiffre d'affaires de 736 millions d'euros pour son exercice 2001/2002 (clos le 30 septembre) avec un résultat d'exploitation de l'ordre de 68 millions d'euros, soit une hausse de 32,5% par rapport à l'exercice précédent 2000/2001. Face à cette annonce, l'action Pierre & Vacances reste pratiquement stable à la Bourse de Paris. En fin d'après-midi, le titre gagne 0,22% à 68,15 euros.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :