Xavier Digeon, directeur du développement France de Jacadi

A la fin des années 90, le groupe a connu des difficultés et a été repris par Marcel Frydman, puis cédé à une structure indépendante en 2001, dirigée par Gérald et Jean-Pierre Frydman, fils du fondateur du groupe Marionnaud. Plusieurs mois de travail ont permis au groupe de mettre en place une nouvelle politique de développement pour la France dont Xavier Digeon est l'un des pivots et à l'international, dirigé par Philippe Lauga.Yves Sassi : Vous êtes entrés chez Jacadi à une période ou de nouveaux chantiers sont en cours. Quelle va être la nouvelle politique du groupe ? Faire de Jacadi la référence de l'élégance française pour les enfants ?Xavier Digeon : L'objectif des dirigeants n'est pas de révolutionner Jacadi, mais de capitaliser sur des acquis forts. L'enseigne possède 365 points de vente dont 50 succursales et une notoriété incontestable. Certains de nos magasins ont plus de vingt ans, il est donc nécessaire de repositionner l'ensemble. C'est ce qui a débuté ces derniers mois, tout d'abord par l'arrivée d'une nouvelle équipe.Objectif : stabiliser, consolider l'image et actualiser les collections. Notre volonté est de faire de Jacadi la référence de l'élégance française pour les enfants. Plusieurs mesures ont été prises dont la plus visible est la réalisation d'un nouveau concept de magasin. Le premier a ouvert ses portes en décembre dernier. Pour cette rénovation, nous avons choisi la première boutique de l'enseigne, à Boulogne. Les chiffres réalisés depuis novembre nous confortent dans nos choix, même si certains éléments sont encore en cours de validation.Pour ce nouveau concept, la surface passe de 65 m2 (qui était la norme moyenne lorsque le réseau a été lancé) à des surfaces de l'ordre de 100 m2 + 20 m2 de réserve.Y.S. : Faites vous également évoluer les gammes de produits ?Xavier Digeon : Le concept Jacadi est basé sur une offre globale « enfants » : vêtements de 0 à 12 ans, puériculture, papier peint, chaussures, accessoires... L'ensemble des produits sera commercialisé par chaque boutique, en tenant bien sûr compte des surfaces des points de vente.Y.S. : Il y a en France 167 points de vente. Pensez-vous possible d'implanter d'autres points de vente ?Xavier Digeon : Le travail que nous faisons depuis ces derniers mois est destiné a conforter l'enseigne. Il n'est pas question d'ouvrir des boutiques pour le simple plaisir. Il y a des villes où nous ne sommes pas ou plus présent, d'autres où nous souhaitons modifier l'implantation. Il y a donc des opportunités, mais nous sommes particulièrement sélectifs sur le type d'ouverture et le choix des partenaires. Aucun réseau ne peut espérer se pérenniser s'il n'est pas fondé sur le principe « gagnant gagnant ». C'est pour cette raison que nous souhaitons un développement calculé.C'est pour ces mêmes raisons que nous recherchons des candidats qui expriment une réelle volonté de création de leur activité et un goût certain pour la mode enfantine et la puériculture et qui soient également motivés par la franchise.Jacadi SA26 rue Diderot92028 Nanterre cedex01 41 91 91 91

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.