Deutsche Telekom taille dans ses stock-options

Après avoir vu le cours de son action tomber sous la barre psychologique des dix euros la semaine dernière, Ron Sommer, le patron de Deutsche Telekom, s'efforce d'améliorer l'image du groupe auprès des investisseurs... et par là même de sauver son poste, qui passe pour très menacé. Il a donc fait adopter par le conseil d'administration une révision drastique du plan 2002 d'attribution de stock-options : les membres du conseil ont purement et simplement renoncé à toutes les options prévues, tandis que les dirigeants opérationnels de l'entreprise verront le nombre d'options distribuées divisé par deux. Au total, le plan initial portait sur 1,7 million de titres destinés aux administrateurs et 6,5 millions de titres pour les cadres dirigeants. Lors de l'assemblée générale du groupe, fin mai, Ron Sommer et son équipe avaient été hués par les actionnaires individuels alors qu'ils annonçaient une hausse de 90% cette année, à 17,4 millions d'euros, du montant des rémunérations versées aux administrateurs, après une année marquée par 3,5 milliards d'euros de pertes nettes et l'annonce de la suppression de 30.000 emplois sur trois ans.Revenant sur le sujet, le leader chrétien-démocrate Edmund Stoiber, favori pour la chancellerie en cas de victoire de la CDU aux élections législatives de septembre, avait publiquement critiqué la politique de rémunération du groupe, dont l'Etat possède encore 43%. Il estime que la hausse des rémunérations des dirigeants alors que l'action s'effondre est "inexplicable pour les citoyens". Une attaque directe contre Ron Sommer, dont le siège est déjà vacillant et à qui les pronostiqueurs prédisent un départ rapide après les élections.L'annonce de Deutsche Telekom n'a cependant pas eu d'effet notable sur le cours de Bourse : en fin de journée à Francfort, le titre cédait 0,28% à 10,51 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.