i2 victime de la faiblesse de la demande

Les mauvaises nouvelles continuent de déferler dans la high tech. Suivant l'exemple d'AMD (voir ci-contre), i2 a également averti que ses résultats du second trimestre seraient inférieurs aux attentes en raison d'une demande en berne. Le chiffre d'affaires sur la période avril-juin devrait s'établir entre 117 et 120 millions de dollars, alors que les analystes attendaient au moins 150,89 millions de dollars. Les ventes de logiciels sont tombées à 25/26 millions de dollars, moins de la moitié des 59 millions de dollars réalisés trois mois plus tôt. "C'est la preuve de la faiblesse de la demande dans la chaîne d'approvisionnement et dans le domaine du logiciel en général. C'est bien pire qu'attendu", a commenté un analyste de Goldman Sachs cité par Reuters. Face à une conjoncture morose, l'éditeur de logiciels pour les entreprises va prendre de nouvelles mesures de réduction des coûts. Il en précisera la portée en publiant ses résultats le 16 juillet prochain. Elles viendront s'ajouter aux suppressions de postes des 18 derniers mois. i2 a ramené ses effectifs à 4.800 personnes contre 6.400 à l'origine, soit une réduction de 25%. Sans surprise, le résultat sera également inférieur aux prévisions. La perte nette devrait s'établir à 798 millions de dollars, au lieu du déficit de 480 millions de dollars précédemment envisagé. Le creusement est du à la prise en compte de l'intégralité d'une charge exceptionnelle de 710 millions de dollars. Cette charge ne donne cependant pas lieu à un décaissement de trésorerie, a précisé le groupe lors d'une conférence de presse. Sans tenir compte de cette charge, la perte serait comprise entre 85 et 88 millions de dollars, comprenant des charges de restructuration et d'acquisition.A New York, deux heure après l'ouverture, le titre i2 cèdait 12,67% à 1,31 dollars. A Francfort, la nouvelle n'a pas épargné SAP qui perd 2,99% en fin d'après-midi à 87,60 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.