Palm réduit ses pertes

Lorsque la demande est en berne, les investisseurs félicitent les bons gestionnaires. C'est en tout cas la situation de Palm, le fabricant de PDA, qui vient de publier des résultats trimestriels légèrement inférieurs à des prévisions largement revues à la baisse à la fin du mois de mai dernier, mais qui a réussi à préserver ses marges dans un contexte difficile.Au quatrième trimestre (clos fin mai), la perte nette ressort à 27 millions de dollars (5 cents par titre), contre 392 millions il y a un an. Avant des provisions pour dépréciations de stocks, des charges de restructurations et autres éléments exceptionnels, la perte est de 3 cents par action, un niveau légèrement supérieur aux estimations. Constatant que la demande n'avait pas été au rendez-vous, Palm avait revu à la baisse ses prévisions le jour de la clôture du trimestre. Il attendait pour la période une perte de 2 cents par action, au lieu d'une précédente prévision comprise entre -1 et +1 cent par titre. Les analystes se sont en particulier félicités de la capacité du groupe à maintenir sa marge brute à 35%, grâce à un sévère contrôle des stocks et des coûts.Le chiffre d'affaires trimestriel s'élève à 233 millions de dollars, en hausse de 41% sur un an. Il est à peine supérieur aux 230 millions de dollars pronostiqués en mai dernier. Avant cette date, Palm prévoyait entre 290 et 300 millions de dollars de revenus. Sur la période, le producteur a fourni 900.000 PDA à son réseau de distribution, un peu moins qu'attendu. Mais le prix de vente moyen par produit est en hausse, souligne le groupe, grâce aux performances de sa gamme m500. En tout, 18 millions de Palm sont actuellement sur le marché et 23 millions si l'on tient compte des PDA de Handspring et de Sony qui fonctionnent sous le système d'exploitation Palm OS. Selon IDC, 5 millions de PDA sont équipés du système d'exploitation concurrent, le Pocket PC de Microsoft. Le groupe a maintenu son objectif de rentabilité prévu au deuxième trimestre de cette année (clos en novembre). Avant le "profit warning" lancé en mai dernier, Palm voulait atteindre le point mort ce trimestre. Pour la période juin-août, le fabricant confirme tabler sur des ventes entre 175 et 185 millions de dollars pour une perte de 40 à 45 millions de dollars. Sur l'ensemble de l'exercice en cours (clos en mai 2003), le chiffre d'affaires total devrait s'établir à 1 milliard de dollars, contre 1,03 milliard sur le dernier exercice.A New York, le titre Palm baisse de 1,26% à 1,57 dollar en milieu de séance.Revenus en baisse pour 3Com La maison mère de Palm, 3Com, spécialisée dans l'informatique de réseau, peine à trouver son marché. Son chiffre d'affaires trimestriel a reculé de 25% ce trimestre à 339 millions de dollars. Pour le trimestre en cours, il devrait baisser de 5 à 10%. Afin de redresser la barre, 3Com compte maintenant sur sa division entreprises, dans la mesure où les revenus provenant des opérateurs télécoms et des ISP devraient continuer de baisser. Malgré tout, 3Com a réduit ses pertes hors éléments exceptionnels. Elles sont passées sur le trimestre clos fin mai à 4 cents par titre contre 61 cents l'an dernier, un chiffre légèrement supérieur aux 2 cents attendus par les analystes. Cela a suffi pour légèrement rassurer les investisseurs. A New York, 3Com gagne 16,63% à 4,70 dollars à la mi-séance.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.