Compaq dit "oui" à Hewlett-Packard

 |  | 336 mots
Lecture 2 min.
Contrairement aux actionnaires de Hewlett-Packard, ceux de Compaq n'ont guère de doute quant à leur intérêt de voir se réaliser un mariage entre les deux groupes. A leur très grande majorité, les actionnaires de Compaq ont approuvé la fusion de leur compagnie avec sa concurrente HP. Le vote a été favorable avec une marge de 9 à 1 à l'issue d'une assemblée générale extraordinaire à Houston, où Compaq a son siège.Commentant ce scrutin, le PDG De Compaq Michael Capellas, s'est dit "heureux que les actionnaires de Compaq aient vu le pouvoir que représente la fusion entre ces deux grandes compagnies technologiques et donné au conseil d'administration et à la direction un tel soutien".Ce vote attendu ne met cependant pas fin au suspense qui préside au déroulement de cette opération depuis son annonce en septembre dernier. REste en effet à connaître le résultat du vote des actionnaires de HP. Ces derniers se sont exprimés mardi mais on ne connaîtra le verdict des urnes que dans trois ou quatre semaines. Sans attendre, la direction de HP a estimé avoir emporté leurs suffrages avec une marge "étroite mais suffisante". Une version contestée par l'un des principaux opposants à ce rapprochement, Walter Hewlett, fils d'un des deux fondateurs du groupe. Selon lui, la marge est trop serrée pour conclure dès présent qui a gagné.Aucun chiffre n'a été fourni sur le vote des actionnaires de HP. Selon certains médias américains, citant l'entourage de Walter Hewlett, l'écart serait toutefois de moins d'un point de pourcentage.Hewlett-Packard doit racheter Compaq pour environ 20 milliards de dollars par échange d'actions. L'opération créerait le numéro un mondial des ordinateurs, des PC aux serveurs, avec un chiffre d'affaires de l'ordre de 80 milliards de dollars. L'issue du vote des actionnaires de HP demeure l'ultime obstacle, l'opération ayant déjà été approuvée par les autorités de la concurrence américaines et européennes.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :