Palm a cédé du terrain en 2001 sur un marché des PDA ralenti

 |  | 347 mots
Lecture 2 min.
Secoué par l'irruption d'une concurrence plus nourrie et plus innovante, Palm a vu ses positions reculer l'an dernier sur le marché mondial des assistants numériques personnels. Et cette baisse des parts de marché - douze points cédés en un an - s'est déroulée sur un marché globalement ralenti : selon la dernière étude de Gartner Dataquest, les ventes mondiales de PDA n'ont progressé que de 18% en 2001, à 13,1 millions d'unités, après avoir plus que doublé (+114%) l'année précédente. Sur ce total, Palm a encore accaparé 38,6% des ventes, soit 5,1 millions d'unités, contre 50,4% en 2000. Certes sa position de leader reste incontestée : son premier concurrent, Handspring, n'a écoulé que 1,6 million de machines, soit 12,6% du marché. Mais la filiale de 3Com a vu ses ventes reculer de 10%, tandis que celles des autres fabricants progressaient : +23% pour Handspring, +61% pour Hewlett-Packard et surtout +178% pour Compaq. En vendant 1,3 million d'unités de sa gamme iPaq, Compaq a ainsi plus que doublé sa part de marché, la portant à 9,8%. Additionnées, les ventes de Compaq et de Hewlett-Packard (711.000) dépassent 2 millions d'unités, faisant du nouvel ensemble, si leur projet de fusion aboutit, le nouveau n°2 mondial des PDA, avec plus de 15% du marché. Les chiffres de Dataquest confirment une nouvelle fois la montée en puissance du système d'exploitation Pocket PC développé par Microsoft : équipant notamment les machines de Compaq et Hewlett-Packard, il a accaparé 21% du marché l'an dernier, contre 11% en 2000. Palm OS, qui équipe les gammes de Palm et Handspring, conserve néanmoins une forte avance avec 57% des ventes. Le prix moyen d'une machine a en outre reculé de 6,5% à 277 dollars, selon Dataquest. Mais ce chiffre cache de fortes disparités : pour Palm et Handspring, qui se sont livré une guerre des prix acharnée durant la majeure partie de l'année pour écouler leurs stocks, le prix moyen est tombé à 200 dollars. Les machines équipées de Pocket PC, offrant plus de prestations multimédia et étant passées plus vite à l'écran couleur, affichent des prix généralement supérieurs à 400 dollars.latribune.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :