Infineon va augmenter le prix de ses mémoires

 |  | 417 mots
Lecture 2 min.
L'impulsion semble donnée. C'est vendredi au tour d'Infineon d'annoncer une prochaine hausse des prix de ses mémoires DRAM qui équipent en particulier les ordinateurs, même s'il n'a pas pour l'instant chiffré cette augmentation. Mercredi, le numéro trois mondial de la production de puces, Hynix, actuellement en pourparlers avec Micron (voir article ci-contre), avait donné le ton en annonçant la hausse de 30% de ses mémoires de 128 megabits, la troisième en un an. Le Sud-Coréen justifiait son geste par l'amélioration des ventes de PC, soutenues par Windows XP et le boom du PC en Chine. Le numéro un du secteur, Samsung, s'apprête également à faire de même. Sur le marché des semi-conducteurs, les mémoires DRAM ont particulièrement souffert en raison de la crise du marché des ordinateurs individuels, qui devrait être pour la première fois en baisse en 2001. Du coup, les prix de vente des mémoires ont baissé jusqu'à 90%, tombant ainsi sous le coût de production. Les fabricants ont donc énormément souffert et ne sont pour l'instant pas parvenu à sortir la tête de l'eau. Tandis qu'Hynix a dû être sauvé à deux reprises l'an dernier et que Toshiba est sorti en fin d'année du secteur après l'échec des négociations de rapprochement avec Infineon, ce dernier n'est guère en meilleure posture. Sur le dernier exercice (clos fin septembre), la perte nette du groupe s'est élevée à 591 millions d'euros (contre un bénéfice de 1,13 milliard l'année précédente), pour un chiffre d'affaires de 5,67 milliards, en recul de 22%. Le président du groupe Ulrich Schumacher prédisait une poursuite des pertes pour les mois suivants si les prix de vente des mémoires restaient aussi bas, et ce malgré les plans d'économie mis en place. Il prévoyait donc des pertes nettes pour la période octobre-décembre et les trois premiers mois 2001. La tendance pourrait donc à nouveau s'inverser ces prochains mois ou au moins se stabiliser, d'autant que les chiffres publiés par la Semiconductor Industry Association (SIA) ont fait état d'une stabilisation du marché en annonçant pour novembre une hausse des ventes mondiales par rapport au mois précédent, marquant ainsi le deuxième mois de hausse séquentielle (voir article ci-contre), après un semestre de baisse ininterrompue. A Francfort, le titre Infineon s'adjuge en fin de journée 0,34% à 26,29 euros. En cinq séance, il a gagné plus de 16%.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :