Psion veut voir son coeur de métier rentable cette année

 |  | 425 mots
Un an après avoir arrêté ses activités grand public, Psion poursuit ses efforts de redressement. Encore déficitaire, la firme britannique espère au moins que sa division Psion Teklogix, qui offre des solutions et des outils (PDA ...) de mobilité aux entreprises, sera dans le vert cette année. "Même si nous ne percevons pas d'amélioration des conditions de marchés, Psion Teklogix devrait être profitable sur l'exercice, avec des revenus inchangés ou en légère amélioration sur un an", a précisé David Potter, son président, dans un communiqué.Sur l'ensemble du premier semestre, Psion a généré un chiffre d'affaires de 70,8 millions de livres, contre 100,5 millions l'an dernier, alors que le groupe disposait encore d'une large gamme de produits (agendas électroniques de poches surtout) à destination du grand public. Le résultat d'exploitation s'est élevé à 2,2 millions de livres, au lieu d'une perte de 6,4 millions il y a un an. Mais le résultat avant impôts est toujours en territoire négatif de 15,4 millions de livres (-54,4 millions au premier semestre 2001).Psion Teklogix, désormais le nouveau coeur de métier du groupe et son chiffre d'affaires le plus important, a vu ses ventes fléchir de 6% sur un an à 59,7 millions de livres, pour une marge brute en hausse de 3 points à 51%. Le résultat avant impôts s'élève à 3,1 millions de livres, contre 1,7 million l'an dernier. La division vend des agendas, des ordinateurs, ainsi que des solutions logicielles axées sur les problématiques de mobilité au sein des entreprises. Psion reconnaît que l'environnement est difficile mais assure avoir augmenté sa part de marché sur la période.Parallèlement, Psion assure que Symbian, sa joint-venture de systèmes d'exploitation pour téléphones mobiles, a réalisé des progrès significatifs au premier semestre, mais continue de supporter de lourdes charges au regard du chiffre d'affaires actuel, qui n'est pas communiqué. Sur ce marché à peine né, Symbian sera rentable lorsqu'il écoulera entre 15 et 20 millions de logiciels par an. Symbian a été créée en compagnie de Nokia, Ericsson Motorola, Matsushita et Sony Ericsson. En avril dernier, Siemens est entré au capital du consortium. Symbian a marqué un point la semaine dernière lorsque Nokia a signé un contrat de fourniture de logiciels avec Samsung (lire ci-contre). Le système d'exploitation "Series 60" que Nokia fournira à Samsung est en effet développé sur les plates-formes de Symbian. A Londres, le titre Psion s'échange en baisse de 5,65% en début d'après-midi à 41,75 pence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :