Gateway bénéficie de ses efforts de restructuration

 |  | 415 mots
Lecture 2 min.
Le constructeur informatique américain Gateway a tenu sa promesse. Il est bien revenu dans le vert au quatrième trimestre 2001, affichant de nouveau un résultat net positif. Et il a même dépassé les attentes des analystes, malgré des ventes de fin d'année assez décevantes. Le groupe dit maintenant vouloir adopter une stratégie de marketing et de prix plus agressive afin de redresser son chiffre d'affaires.Gateway, qui a fortement reculé en 2001 au profit de ses concurrents, veut en effet regagner des parts de marché, quitte à sacrifier pour quelques mois encore sa rentabilité. C'est pourquoi le groupe prévient d'ores et déjà qu'il sera dans le rouge ces prochains mois. "En se fondant sur cette stratégie, la compagnie prévoit d'enregistrer une perte avant impôts, et avant charges exceptionnelles durant les tous prochains trimestres, alors qu'elle regagnera des parts de marché dans ses activités de PC", a précisé le groupe dans un communiqué. En attendant, le constructeur va quand même réduire ses effectifs de 2.250 postes supplémentaires, complétant ainsi les 4.600 (25% des effectifs) supprimés l'an dernier.Sur la période octobre-décembre, le numéro 4 des ordinateurs personnels a enregistré un bénéfice net de 9,4 millions de dollars (3 cents par action) contre une perte de 128,2 millions de dollars (40 cents) un an plus tôt. Le résultat avant éléments exceptionnels s'est élevé à 5,1 millions de dollars (2 cents par action), un chiffre supérieur aux prévisions des analystes, qui tablaient sur un bénéfice de 1 cent par action. En revanche, les ventes ont sensiblement chuté. Le chiffre d'affaires ressort à 1,14 milliard de dollars, en baisse de 53% sur un an. En début d'année, le groupe avait déjà ramené son objectif de revenus de 1,39 milliard à 1,16 milliard de dollars, un chiffre même pas atteint aujourd'hui. Le constructeur a été victime l'an dernier, à l'instar de ses concurrents - le leader Dell excepté - de la saturation du marché des ordinateurs grand public et de la baisse des investissements des entreprises. Mais il a également souffert de certaines erreurs stratégiques et notamment du fait de ne pas s'être positionné sur les logiciels et sur les services pour augmenter ses marges. Résultat: il a dû se séparer de 25% de ses effectifs et fermer toutes ses activités hors des Etats-Unis pour enrayer ses pertes. A la mi-séance à Wall Street vendredi, l'action Gateway chutait de 15,88% à 5,35 dollars.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :