Microsoft choisit un deuxième sous-traitant pour la Xbox

 |  | 365 mots
Après Flextronics, Wistronest est le deuxième industriel retenu pour assurer l'assemblage de la Xbox. Cette filiale du groupe informatique taiwanais Acer spécialisé dans la sous-traitance électronique et informatique, qui revendique le rang de premier assembleur mondial de PC, commencera avant la fin de l'année à fabriquer des Xbox dans son usine chinoise de Zhongshan, dans la province du Guangdong. Pour Microsoft, explique le groupe, il ne s'agit pas de remplacer Flextronics, dont il est "extrêmement satisfait", mais d'augmenter la production de Xbox, qu'il s'apprête à lancer dans six pays supplémentaires : Corée du Sud, Hong Kong, Mexique, Singapour, Taiwan et Nouvelle-Zélande. Le géant américain est ainsi assuré de ne pas se retrouver en rupture de stocks à l'approche de la période, cruciale, des fêtes de fin d'année et alors qu'il vient d'abaisser le prix de sa machine en Europe (lire ci-contre). Accessoirement, le groupe de Bill Gates peut aussi faire jouer la concurrence entre ses deux fournisseurs, "pour améliorer l'efficacité financière et opérationnelle", comme il le reconnait lui-même. Une course à l'économie qui avait déjà contraint Flextronics à "délocaliser" en Chine la production des Xbox destinées au marché européen, des machines auparavant assemblées en Hongrie.L'accord avec Wistron - dont les conditions financières n'ont pas été dévoilées - s'inscrit dans le cadre de l'accord signé en juin par Steve Ballmer, le directeur général du groupe, avec les autorités chinoises et qui prévoit que le groupe investisse 750 millions de dollars dans des projets industriels et de coopération dans l'industrie technologique chinoise. Au-delà, Microsoft se prépare sans doute, à court ou moyen terme, à prendre pied sur le marché chinois, lorsque celui-ci sera "mûr" pour les industriels du jeu. Après tout, il a fallu moins de cinq ans à la République populaire pour devenir le premier marché mondial de la téléphonie mobile. Certes, l'exploit sera moins facile à reproduire avec les consoles, dont les prix restent largement hors d'atteinte pour les consommateurs chinois. Mais au rythme auquel Microsoft, Sony et Nintendo baissent leurs prix, tous les espoirs sont permis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :