Telecom Italia a conclu la vente de ses parts dans Mobilkom Austria

Telecom Italia poursuit le nettoyage de son portefeuille (lire ci-contre). Après avoir cédé fin avril sa participation dans Bouygues Télécom, l'opérateur a confirmé vendredi vouloir se désengager totalement du marché autrichien, une sortie dont il a franchi une première étape avec la vente de sa participation dans l'opérateur mobile autrichien Mobilkom. Telecom Italia, via TIM (Telecom Italia Mobile), a en effet conclu un accord de cession de ses 25% de Mobilkom à Telekom Austria pour 716 millions d'euros. L'opérateur mobile italien consolidera dans ses comptes une plus-value de 163 millions d'euros. L'opération, qui ne requiert pas l'accord des autorités de la concurrence, sera finalisée fin juin. Parallèlement, Telecom Italia s'apprête à vendre progressivement les 29,8% qu'il détient dans Telekom Austria. Selon l'accord conclu, l'opérateur italien cèdera ses parts en coordination avec le principal actionnaire de l'opérateur autrichien, le holding public OIAG (Österreichische Industrieholding AG), qui entend lui aussi se désengager. L'opération débutera au second semestre, période à laquelle Telecom Italia pourra mettre sur le marché 75 millions de titres, soit la moitié de sa participation. L'autre moitié pourra être cédée l'an prochain. Actuellement, le titre Telekom Austria, en baisse vendredi matin à Vienne de 2,95%, vaut 8,51 euros, ce qui valorise la participation totale de Telecom Italia 1,28 milliard d'euros. Une fois que les cessions auront atteint le seuil de 50 millions d'actions - et au plus tard le 30 avril 2003 - Telecom Italia n'aura plus aucun droit spécial dans Telekom Austria et ses deux représentants au conseil de surveillance seront remplacés par des membres indépendants.L'ex-monopole italien s'est engagé à l'automne dernier dans un vaste plan de cessions prévu pour s'étaler sur deux ans et devant lui rapporter 6 milliards d'euros. Dernières opérations en date: la vente de sa participation dans Bouygues Telecom à Bouygues pour 750 millions d'euros et de Lottomatica (loteries) pour 211 millions. Le groupe prévoit encore de se retirer de Consodata controlé par sa filiale Seat Pagine Gialle, et l'opérateur français 9 Télécom. Il a également prévu sa sortie de l'opérateur de télévision numérique Stream, dont il détient 50% au côté de News Corp.Cette kyrielle de désengagements devrait permettre à Telecom Italia de ramener son endettement à 18,3 milliards d'euros en fin d'année et sous les 15 milliards d'euros d'ici la fin 2004, contre 21,9 milliards il y a six mois. A Milan, le titre Telecom Italia cède 1,44% en fin de séance 8,03 euros dans le sillage des valeurs technologiques européennes malmenées par le "profit warning" lancé par Intel jeudi soir (lire ci-contre).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.