Corning dégradé au rang de "junk bond"

 |  | 343 mots
Lecture 2 min.
Bienvenue au club... Après Nortel, Lucent, Alcatel et Ericsson, l'américain Corning, premier producteur mondial de fibre optique, rejoint le cercle des grands équipementiers de télécommunications considérées comme des investissements spéculatifs. Moody's et Standard & Poor's ont en effet simultanément ramené leur opinion sur la dette du groupe au rang des "junk bonds", les obligations à haut risque dont se défient nombre d'investisseurs. Fitch avait fait de même la semaine dernière.Moody's a abaissé sa note sur la dette senior à long terme du groupe de deux crans, à Ba2 contre Baa3, et sa note à court terme de "Prime 3" à "Not Prime". S&P, pour sa part, a ramené sa note long terme de BBB- à BB+ et sa note court terme de A3 à B.Les deux agences avancent les mêmes arguments pour justifier leur décision : Moody's estime que les ventes de Corning ne repartiront pas à la hausse avant 2003, et plutôt la fin que le début de l'année. Quant à S&P, elle souligne que le calendrier du retour à la rentabilité reste très incertain. Corning maintient pour sa part son objectif d'un retour aux bénéfices l'an prochain. Les décisions de Moody's et S&P ont été rendues publiques peu après la clôture de Wall Street hier soir. Et quelques minutes seulement après l'annonce par Corning d'un projet d'émission d'obligations convertibles de 500 millions de dollars. Le groupe, qui a perdu 370 millions de dollars au deuxième trimestre pour un chiffre d'affaires de 896 millions, anticipe un nouveau recul de ses ventes cet été et a besoin d'argent pour couvrir ses dépenses, refinancer sa dette à long terme et assurer le financement de ses restructurations. Il a en effet engagé un nouveau plan de réduction de ses effectifs, qui doit ramener ceux-ci de 32.000 à 27.500 personnes.La baisse des notes financières du groupe a provoqué une nouvelle chute de l'action Corning à Wall Street : à la mi-journée sur le New York Stock Exchange, le titre perdait 20,63%, à 2,50 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :