RealNetworks va retomber dans le rouge

Le répit aura été de courte durée pour RealNetworks, l'éditeur de logiciels audio et vidéo. Après avoir publié un premier trimestre dans le vert sur la période janvier-mars, la société a averti mercredi soir après la clôture des marchés que faute de demande suffisante, elle serait déficitaire au second trimestre. La réaction des investisseurs a été rapide. En milieu de séance sur les marchés américains jeudi, le titre perd 16,07% à 3,6 dollars.Le chiffre d'affaires du second trimestre restera dans une fourchette de 42,5 à 45 millions de dollars, en dessous des 47,2 millions de dollars du premier trimestre. La demande provenant des opérateurs télécoms et autres fournisseurs de services reste faible, a avoué le PDG Rob Glaser. La société leur vend des licences de ses logiciels afin qu'ils diffusent du contenu audio et vidéo sur le Net. Autre segment de clients: les particuliers, qui restent une source de chiffre d'affaires solide, a souligné le PDG. Si une partie des logiciels Real est téléchargeable gratuitement, l'internaute doit payer les dernières versions des produits. Le groupe revendique actuellement 700.000 abonnés au service payant contre 600.000 au mois d'avril. En tout cas, la concurrence est rude sur ce marché. Selon une étude publiée la semaine dernière par l'institut Nielsen/Netratings, RealNetworks restait leader dans le secteur seulement d'une courte tête, avec une part de marché de 16,23%. Il est talonné par Microsoft et ses produits Windows Media, qui détient 14,41%, devant le Quicktime d'Apple (7,49%). Si c'est la première étude du genre qui ne peut être croisée avec d'autres chiffres, elle tend à faire penser que RealNetworks, pionnier en la matière, serait en train de se faire dépasser par Microsoft. Toujours est-il que le groupe devrait publier une perte de 1 à 2 cents, tandis que les analystes attendaient jusque là un bénéfice de 1 cent par action, le même qu'au premier trimestre.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.