Access2Net investit la Bourse

 |  | 549 mots
Lecture 3 min.
Nettement moins présent sur le marché boursier français que sur les marchés anglo-saxons (Altamir et Siparex constituant deux exceptions), le secteur du capital-risque devrait compter vendredi un nouvel acteur coté: Access2Net, le fonds créé en 2000 par l'agence Web Fi System, s'introduit en effet sur le Marché libre d'Euronext Paris. 76.924 actions, issues d'une augmentation de capital, soit 9,01% du total des titres, sont mises à la disposition des investisseurs. L'opération doit permettre à la société de lever un million d'euros. Pour convaincre les investisseurs, Access2Net assure avoir joué à plein le jeu de la transparence: l'actif net réévalué du portefeuille au 30 septembre (soit 9 participations) fait apparaître une décote de 43% sur les investissements. " Nous sommes dans le bas de cycle des technologies de l'information. Nous avons donc tenu à passer des provisions importantes, quitte à avoir la main lourde, explique Pierre-Yves Dargaud, son PDG. J'espère que l'avenir nous permettra de prouver que nous avons eu raison ". Disposant d'une trésorerie " confortable " de quatre millions d'euros, Access2Net assure que la levée de capitaux n'est pas le but premier de l'entrée en Bourse : " l'inscription au Marché libre répond à des besoins stratégiques, et pas exclusivement financiers, explique Pierre-Yves Dargaud. Notre objectif numéro un est de faciliter les acquisitions de portefeuille, devenues en 2001 notre deuxième axe de développement, après l'investissement direct ". En effet, Access2Net, actif depuis sa création dans le financement en " early stage " de sociétés du secteur des technologies de l'information, a racheté en novembre son concurrent ADC, spécialisé dans les SSII, portant ainsi son portefeuille de 9 à 29 participations. " L'entrée en Bourse nous permettra de renforcer notre notoriété et d'attirer à nous les meilleurs portefeuilles ", assure son président. La société étudie déjà quatre projets d'acquisition. Et surtout, Pierre-Yves Dargaud et son équipe ont identifié trois types de cibles potentielles : les petits fonds spécialisés, au nombre d'une dizaine, les fonds adossés à des réseaux - une vingtaine - et " une myriade d'individus, qu'on appelait autrefois business angels, propriétaires de portefeuilles moins structurés ". Ces acquisitions, Access2Net entend donc les réaliser en titres pour consacrer sa trésorerie à l'investissement direct. Car si le fonds, actionnaire notamment d'Otoobe, Discountis, M-Sat ou encore FilmFestivals, a ralenti ses investissements au second semestre 2001, il espère néanmoins en réaliser " quelques unités " en 2002. " Nos critères de sélection sont plus stricts que jamais, explique Pierre-Yves Dargaud, mais nous ne connaissons pas de crise du deal-flow. Il y a encore des dossiers de qualité correcte et, même si le métier est en train de s'assainir, j'espère que les entrepreneurs ne sont pas dégoûtés ". Le fonds dispose d'arguments pour afficher sa confiance : " trois sociétés de notre portefeuille sont rentables et connaissent de belles croissances, d'autres sont dans une situation solide en termes de financement. Mais nous sommes très clairs : nous faisons du capital risque. Pas question de changer de métier parce que nous entrons en Bourse, ni de domaine d'investissement ". Et pas question non plus de faire des promesses inconsidérées : aucune cession de participation n'est prévue à court terme. Les nouveaux actionnaires d'Access2Net devront être patients. Marc Angrand

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :