BT Group dépasse les prévisions

 |  | 378 mots
Lecture 2 min.
L'opérateur de téléphonie fixe britannique, issu de la scission de British Telecom entre activités de téléphonie fixe et mobile (mm02), a annoncé pour le troisième trimestre de son exercice des bénéfices légèrement supérieurs aux attentes, et dit vouloir maintenant se concentrer sur le développement des abonnements à son offre d'Internet haut-débit, qui ne tient pour l'instant pas ses promesses.Sur la période octobre-décembre, BT Group a engrangé un bénéfice hors éléments exceptionnels de 381 millions de livres (622 millions d'euros) en baisse de 21% sur un an. Les analystes tablaient de leur côté sur un résultat compris entre 240 et 380 millions de livres. Le résultat net inclut un bénéfice exceptionnel de 900 millions de livres dû à des ventes immobilières, une perte de 165 millions de livres en raison de la vente de certains actifs, une de 58 millions de livres imputable à la fermeture de Concert et 58 millions de livres pour la dépréciation des actifs détenus dans l'opérateur de téléphonie mobile Blu. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 5,066 milliards de livres, en baisse de 3,55% sur un an. Le nouveau directeur général, Ben Verwaayen, a affirmé son intention de concentrer les efforts du groupe sur le développement des abonnements à l'accès Internet haut débit. Première mesure: le dirigeant va réduire substantiellement les prix du service. Actuellement d'un montant de 30 livres par mois, le prix de l'accès Internet haut-débit de BT Group découragerait les internautes, selon certains observateurs. L'opérateur a par ailleurs fait savoir qu'il avait abaissé le montant de sa dette de 2,9 milliards de livres à 13,6 milliards de livres fin décembre, grâce à la vente massive de participations, l'augmentation de capital de 5,9 milliards de livres réalisée en mai 2001 et le désengagement de Concert. BT Group, qui a engagé une très forte restructuration en 2000, fait tous ses efforts pour améliorer sa situation financière. Il veut supprimer entre début 2000 et mars 2003 13.000 postes, soit 20% de ses effectifs, un plan qui permettra à terme une économie annuelle de 850 millions de livres. A Londres, le titre BT Group gagne 5,07% à 238,50 pence en fin de séance. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :