Infineon, Motorola et Agere s'allient dans les télécoms

On attendait une alliance majeure : le résultat est quelque peu décevant, même s'il confirme que l'heure est aux rapprochements sur le marché mondial des semi-conducteurs. Infineon, numéro deux européen du secteur, vient d'annoncer qu'il s'alliait avec Motorola et Agere, deux Américains, pour développer et commercialiser des technologies de traitement du signal, destinées au marché des télécommunications. Même s'ils annoncent la création d'une "nouvelle société" baptisée StarCore, les trois partenaires reconnaissent que cette création ne sera qu'une "évolution significative" du centre commun de recherche du même nom créé en 1998 par Motorola et Agere, qui n'était alors que la division de micro-électronique de Lucent. Concrètement, Infineon entrera au capital de StarCore. Basée à Austin, au Texas, la société a installé son centre de recherche à Atlanta, en Géorgie, et s'est spécialisée dans les technologies DSP (digital signal processor, ou processeur numérique). Celles-ci permettent à une seule puce de convertir de la voix, des données ou de la vidéo en signaux numériques, afin de permettre leur transmission sur un réseau de télécommunications. Les DSP sont présents dans les combinés mobiles, les relais de transmission, les infrastructures de réseaux, mais aussi dans les lecteurs et enregistreurs de DVD. Le communiqué commun à Infineon, Motorola et Agere souligne que selon une étude du cabinet spécialisé Forward Concepts, le marché mondial des DSP devrait connaître une croissance annuelle moyenne de 27% jusqu'en 2006. "Le DSP est devenu la technologie moteur de l'industrie des semi-conducteurs", assure Will Straus, le président de Forward Concepts. Les trois partenaires détiendront des participations égales au capital de StarCore, qui devrait être opérationnelle dès la fin de l'été et ouvrira rapidement un bureau à Tel Aviv. Infineon, Motorola et Agere prévoient de générer du chiffre d'affaires sous forme de ventes de licences de technologies. StarCore, qui ne fournissait jusqu'à présent les modules de base DSP issus de ses recherches qu'à Motorola et Agere, entend désormais vendre ses produits et technologies au plus grand nombre de clients possibles, qu'ils soient fabricants de semi-conducteurs, d'équipements de réseaux de télécommunications ou de produits électroniques grand public. Mais ses actionnaires seront aussi, pour ses débuts, ses principaux clients.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.