Yahoo ! abandonne son activité d'enchères en Europe

 |  | 357 mots
Yahoo! n'a pas de temps à perdre. Le portail Internet a annoncé mercredi l'abandon pur et simple en Europe de son activité d'enchères au profit d'eBay. Il ne s'agit pas d'une vente proprement dite. Le portail Internet n'a pas directement monnayé sa base de données, mais a conclu avec le site d'enchères en ligne un plan média sur plusieurs années dans cinq pays concernés, à savoir la France, la Grande-Bretagne (et l'Irlande), l'Allemagne, l'Italie, et l'Espagne. Dans ce cadre, eBay passera de la publicité sur les sites de Yahoo!. Yahoo! s'est donné deux mois pour prévenir les utilisateurs et fermer définitivement le service d'enchères. Il proposera aux habitués de s'inscrire sur eBay ou les redirigera vers sa page annuaires listant les autres services d'enchères en présence sur le Web.D'un montant de plusieurs millions d'euros, l'arrangement devrait assurer un revenu plus confortable que l'activité d'enchères européennes de Yahoo!. En tant que challenger, le portail Internet n'est finalement jamais passé au mode payant, contrairement à ses concurrents et à ce qu'il a fait aux Etats-Unis. Sûr de ne jamais devenir leader sur ce marché, Yahoo!, qui emploie à peine 400 personnes au total en Europe, préfère maintenant allouer les ressources actuellement utilisées pour les enchères à d'autres services comme l'espace Shopping ou le voyage. Le portail qui a publié six trimestres de pertes est en effet tenu de réduire sa dépendance vis-à-vis de la publicité et de développer d'autres sources de revenus. A cet effet, il avait fait part le 15 novembre dernier de son intention de se concentrer sur des activités génératrices de profit, a rappelé Nathalie Drey, responsable de la communication pour Yahoo! France.En tout cas, cette annonce confirme la prédominance d'eBay qui affirme croître de 40% en Europe de trimestre en trimestre, sans pour autant préciser de chiffre. Encore déficitaire en Europe, l'achat d'espaces sur Yahoo! devrait lui permettre de recruter de nouveaux clients. Sans Yahoo!, il se partage désormais le marché avec QXL et d'autres petits acteurs comme Aucland en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :