Lucent cède un portefeuille d'investissement

 |  | 454 mots
Lecture 2 min.
Toujours en difficultés financières, l'équipementier télécoms Lucent continue sa politique de recentrage. Après sa division de fibre optique l'an dernier (voir article ci-contre), l'Américain a annoncé jeudi la cession de 80% de son portefeuille d'investissements Lucent New Ventures Group à Coller Capital, firme de capital investissement spécialisée dans le rachat de positions détenues par des sociétés ou des fonds de capital risque, qui souhaitent retrouver leur liquidité. Le montant de la transaction n'a pas été révélé mais du côté de Coller Capital, on assure avoir fait une "très bonne affaire", certifie Denis Mortier, l'un des partenaires de la société.Lucent New Ventures Group (NVG) a été créé en 1997 par Lucent afin de développer et de commercialiser les technologies inventées dans les laboratoires de recherche du groupe, les Bell Labs. New Ventures Group a lancé en 1998 un fonds capitalisé à hauteur de 100 millions de dollars. NVG détient aujourd'hui des participations dans 27 sociétés, dont Intrado, spécialisée dans les messages d'urgence et cotée sur le Nasdaq.Coller Capital réalise ainsi sa première opération importante depuis un an et demi. Durant cette période, la société de capital-investissement n'a pratiquement pas investi en raison de la situation boursière et économique. "Nous avons eu une centaine de propositions mais nous n'avons réalisé qu'un investissement de 6 millions de dollars en décembre dernier", explique Denis Mortier. Aujourd'hui Coller Capital se frotte les mains. Si les montants restent confidentiels, la société ne cache pas sa satisfaction. "On a découvert dans New Ventures Group une situation très mature et un retour très rapide en termes de rentabilité, même si nous ne sommes pour l'instant pas plus optimistes sur le marché", continue le directeur d'investissement, qui voit dans certaines sociétés du portefeuille des rentabilités potentielles supérieures à 30%. Sur les 27 sociétés en portefeuille, 17 ont aux yeux du capital-investisseur un véritable potentiel d'expansion. Ainsi, Celiant, fabricant d'amplificateurs pour stations de téléphonie mobiles, pourrait être coté rapidement, c'est-à-dire dans l'année. C'est également le cas d'iBiquity, spécialisé dans la transformation des ondes radio analogiques en ondes numériques. Troisième exemple: Flarion. La société oeuvre dans les technologies de téléphonie mobile de nouvelle génération et pourrait être cédée rapidement. Lucent ne conservera que 20% du portefeuille. Coller et l'équipementier ont créé un nouveau fonds indépendant, New Venture Partners II (NVPII), structure qui les hébergera les équipes dirigeantes du fonds et l'ensemble des actifs. NVPII espère bientôt lever de nouveaux fonds.Sandrine Cassini

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :