Wanadoo a les moyens d'atteindre ses objectifs opérationnels

Wanadoo, filiale de France Télécom regroupant à la fois les activités de fournisseur d'accès Internet, d'annuaires et de services aux entreprises, a vu ses résultats financiers se dégrader en 2001. Le groupe a en effet creusé sa perte nette de près de 90% l'an dernier à 193 millions d'euros.Le fournisseur d'accès est toutefois parvenu à contenir sa perte brute d'exploitation (Ebitda négatif) à 64 millions d'euros au lieu d'une perte de 66 millions d'euros en 2000. Un chiffre qui devrait agréablement surprendre le marché puisque, selon le consensus JCF Group, les analystes tablaient en moyenne sur une perte brute d'exploitation de 96 millions d'euros. Mieux, Wanadoo souligne que si l'on exclut les acquisitions réalisées en 2001 (Freeserve et Indice Multimedia), l'Ebitda ressort positif de 29 millions d'euros.De quoi rassurer les investisseurs sur la capacité du groupe à atteindre son objectif de dégager un Ebitda positif cette année. Objectif que Nicolas Dufourcq, président de la société, réitère aujourd'hui. "Au cours de l'exercice 2001, Wanadoo a une fois de plus fait la démonstration que l'Internet n'est pas un phénomène de mode et qu'il pénètre chaque jour davantage de foyers partout en Europe. Les résultats de l'année 2001 nous permettent d'envisager un Ebitda positif sur l'ensemble de l'année 2002", peut-on lire dans le communiqué. Pour améliorer sa rentabilité, Wanadoo entend notamment miser sur les offres d'accès à l'Internet haut débit, aux marges beaucoup plus confortables que le bas débit. Selon Bertrand Geyer, analyste financier pour Global Equities, les offres haut débit génèrent en effet des marges d'Ebitda comprises entre 10 à 12% contre 5 à 7% pour le bas débit (lire article ci-contre).A l'occasion d'une conférence de presse ce matin, Nicolas Dufourcq a par ailleurs précisé qu'il visait une croissance de 30% de ses recettes en 2002 pour un nombre d'abonnés porté à 8 millions en fin d'année contre plus de 6 millions l'an dernier. Sur le seul mois de janvier, Wanadoo devrait rassembler 300.000 abonnés supplémentaires, a-t-il ajouté. En 2001, le chiffre d'affaires du groupe s'est élevé à 1,56 milliard d'euros, soit une hausse de 41% sur 2000.Mais ni ces résultats meilleurs que prévu, ni les bonnes perspectives de Wanadoo ont été de nature à soutenir la hausse de son cours de Bourse. La valeur a de nouveau glissé mercredi, affichant un repli de 3,19% à 5,47 euros à la clôture. latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.