Moody's pessimiste sur le redressement d'Ericsson

Interminable, la sortie de crise d'Ericsson inquiète les milieux financiers. L'agence de notation Moody's vient ainsi d'abaisser une nouvelle fois les notes de l'équipementier de télécoms suédois : la note à long terme du groupe revient de Baa2 à Baa3 et la note à court terme de Prime-2 à Prime-3. Pour justifier sa décision, qui concerne un total de 5,1 milliards de dollars de dettes, Moody's met l'accent sur "la révision à la baisse du cycle de transition attendu des équipements d'infrastructures mobiles à la lumière de l'érosion des commandes pour des réseaux mobiles de deuxième génération et des nouveaux reports des projets d'installation d'équipements de troisième génération". Même si Ericsson s'apprête à lever 3,3 milliards d'euros sur les marchés financiers par le biais d'une augmentation de capital et s'il s'est engagé dans un vaste programme de réduction des coûts, Moody's estime que "la flexibilité financière" de l'entreprise sera réduite par ses besoins en liquidités durant la période de restructuration. L'agence estime en outre que le chiffre d'affaires d'Ericsson devrait se stabiliser aux alentours de 170 milliards de couronnes suédoises (18,8 milliards d'euros) contre 232 milliards de couronnes l'an dernier, soit une chute de près de 27%. En effet, explique-t-elle, "la construiction des réseaux mobiles de troisième génération (...) se développe lentement et ne contribuera probablement pas de manière substantielle au chiffre d'affaires des équipementiers en 2002, et peut-être même durant une bonne partie de 2003".Moody's estime parallèlement qu'Ericsson dégagera des cash-flows opérationnels négatifs durant une grande partie de l'année 2003. Elle ajoute que "le calendrier et l'ampleur d'une reprise des commandes sont difficiles à évaluer", ce qui pèse sur la note financière.En Bourse, à Paris, la décision de Moody's limitait nettement la hausse de l'action Ericsson : le titre a terminé inchangé la séance de lundi, à 1,98 euro. Nokia gagnait en revanche 7,06% en clôture, Siemens 4,15% et Alcatel 4,68%. A Wall Street, Motorola progressait de 4,6%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.