Nouvelles suppressions d'emploi en vue chez Siemens

 |  | 294 mots
Lecture 1 min.
Le conglomérat allemand Siemens va prendre de nouvelles mesures de restructurations pour faire face à l'érosion des ventes que connait son activité télécoms. Un porte-parole du groupe a annoncé vendredi que les branches ICN (équipements pour réseaux de téléphonie fixe) et ICM, qui chapeaute les activités mobiles, allaient faire l'objet de nouvelles suppressions d'emplois. Siemens, qui n'a pas fourni de détails quant à l'ampleur de ces mesures, a ainsi répondu aux informations de la presse allemande selon lesquelles il s'apprêtait à supprimer 5.000 postes supplémentaires. Dans un article du Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ), Wolfgang Müller, le dirigeant du syndicat de la métallurgie IG-Metall en Bavière, précise que 4.000 emplois supplémentaires seront supprimés d'ici septembre 2003 dans la division ICN, et au moins 1.000 chez ICM.Ce ne seraient pas les premières mesures de réductions des coûts prises par Siemens. Le FAZ rappelle que le groupe a prévu de réduire les effectifs d'ICN de 16.500 postes d'ici la fin de l'année prochaine. De son côté, la division mobile doit être allégée de 5.000 postes à la même échéance. Il faut dire que les résultats publiés dans ces deux branches sont loin d'être brillants. Au deuxième trimestre, la division ICN (Equipement de réseaux) a subi une perte avant intérêts et taxes de 84 millions d'euros, contre 158 millions d'euros au précédent trimestre, pour des ventes en repli de 30%. Sur la même période, ICM était à nouveau en perte à hauteur de 9 millions d'euros. Le chiffre d'affaires est resté stable, mais le carnet de commande a reculé de 19%.A Francfort, le titre Siemens perd 5,39% à 45,30 euros en fin de journée vendredi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :