mmO2 va supprimer 1.900 emplois

 |  | 373 mots
Lecture 2 min.
Deux mois et demi après son émancipation, concrétisée par une entrée en Bourse à Londres, mmO2, l'ex-division mobile de BT, prend son destin en main. L'opérateur désormais indépendant vient d'annoncer un important plan social qui aboutira à la suppression de 1.900 emplois au Royaume-Uni et en Allemagne, soit un sixième de ses effectifs, au cours du prochain exercice, qui débutera le 1er avril.Sur le marché britannique, BT Cellnet va ainsi ramener ses effectifs globaux de 7.500 à 6.100 personnes, après en avoir supprimé 250 ces derniers mois. Le back-office, les services techniques et administratifs devraient être principalement affectés, mais mmO2 va également fermer 133 des 320 boutiques à son enseigne réparties dans le pays. En Allemagne, Viag Interkom supprimera 500 postes sur des effectifs de 3.900 (contre 4.300 il y a un an). Là encore, la plupart des services seront touchés et des boutiques seront fermées. Les autres marchés du groupe, les Pays-Bas, l'Irlande et l'île de Man, ne sont pas concernés.Ce plan "reflète l'évolution du secteur du mobile", résume mmO2 dans un communiqué. Une évolution marquée selon lui par "la transition des ventes en volumes vers la fourniture d'un service amélioré à une population établie d'utilisateurs de mobiles", ainsi que par le développement du trafic de données, qui ne représente que 12,8% du chiffre d'affaires du groupe. En clair, la priorité n'est plus à la croissance du portefeuille d'abonnés (mmO2 en compte actuellement 17,25 millions), mais à l'augmentation de l'ARPU, le chiffre d'affaires moyen par abonné, censé servir de nouveau relais de croissance sur des marchés proches de la saturation. mmO2, alors encore sous la houlette de BT, a acquis en 2000 des licences UMTS au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Allemagne et est candidat à l'attribution d'une licence supplémentaire en Irlande.Les suppressions d'emplois devraient permettre à l'opérateur d'économiser 70 millions de livres (155 millions d'euros) en rythme annuel. Sur l'exercice en cours, son application se traduira par une charge exceptionnelle de 110 millions de livres (180 millions d'euros). A la Bourse de Londres, l'action mmO2, cédait 3,01% à 72,5 pence en clôture mardi et reste sous le cours de référence de 80 pence retenu pour l'entrée en Bourse en novembre. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :