Liberty Media veut racheter le réseau câblé néerlandais de France Télécom

 |  | 298 mots
Liberty Media ne désepère pas d'étendre ses activités câblées en Europe, après avoir essuyé le refus des autorités de la concurrence allemande dans son projet de reprise de la branche câble de Deutsche Telekom. Le groupe américain est actuellement en négociations exclusives pour racheter le réseau câblé néerlandais Casema, propriété de France Télécom, selon les propos rapportés à l'AFP par Philipe Janet, porte-parole de l'opérateur français. France Télécom avait signalé, lors de la présentation de ses résultats annuels, vouloir boucler ce dossier avant fin juin et avait d'ores et déjà casé en septembre dernier Casema dans ses actifs non stratégiques. Il avait acquis le groupe en 1997 pour 410 millions d'euros. Selon différentes sources, l'opération pourrait aujourd'hui lui rapportait 800 millions d'euros. Cette somme serait alors destinée à réduire l'endettement massif du groupe qui est actuellement légèrement supérieur à 60 milliards d'euros. Même si le produit de cette vente ne contribuerait que marginalement à la baisse de la dette de l'opérateur, l'annonce semble avoir profité au titre qui gagne 2,92% en fin de séance vendredi à Paris à 22,57 euros. Pour John Malone, l'acquisition de Casema lui permettrait de mettre la main sur 1,3 million d'abonnés, marquant donc une nouvelle étape dans sa conquête européenne. Il possède déjà le réseau United Pan-Europe Communications, via UnitedGlobalCom et devrait encore monter en puissance dans le capital en convertissant ses obligations en actions (voir ci-contre). Il possède également une participation minoritaire dans le câblo-opérateur britannique Telewest. Mais il avait subi un cuisant échec en se voyant refuser le droit de racheter le réseau câblé de Deutsche Telekom.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :