KirchMedia officiellement en redressement judiciaire

Le tribunal de grande instance de Munich a ouvert une procédure de redressement judiciaire de KirchMedia, la principale branche de l'empire déchu de Leo Kirch. Cette procédure, qui a démarré officiellement vendredi soir, intervient plus de deux mois après le dépôt de bilan de KirchMedia. La décision du tribunal n'est en rien une surprise, mais elle permet le dépôt officiel d'offres de reprise pour tout ou partie de KirchMedia. La division, souvent qualifiée de fleuron du groupe, comprend principalement les chaînes en clair ProSieben, Sat1 et Sport1, les activités de gestion de droits cinéma et de droits sportifs, ainsi que des sociétés de production. Le bal des prétendants qui s'ouvre ainsi ne devrait pas manquer d'animation, la presse s'étant fait l'écho, ces dernières semaines, de nombreux projets. La semaine dernière, Commerzbank a confirmé avoir élaboré une offre commune avec le groupe de presse régionale allemand WAZ, basé à Essen, et le studio américain Columbia, filiale de Sony. Par ailleurs, les groupes de presse Axel Springer et Heinrich Bauer seraient également sur les rangs. Après KirchMedia, c'est KirchPayTV, la division de télévision payante du groupe, qui devrait à son tour être placée en redressement judiciaire. Mais sans attendre, Bertelsmann, régulièrement cité comme repreneur potentiel, a démenti tout intérêt pour son principal actif, la chaîne Premiere. "Nous avons étudié [le dossier Premiere]. Notre réponse est clairement : Bertelsmann n'est pas intéressé par Premiere", a assuré le président du directoire au quotidien Süddeutsche Zeitung. "Nous ne croyons pas au concept qui nous a été présenté". Bertelsmann, qui contrôle RTL, avait participé au lancement de Premiere il y a une dizaine d'années avant de s'en retirer. Peu avant le dépôt de bilan, les dirigeants de Kirch reconnaissaient que la chaîne perdait près de deux millions d'euros par jour.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.