Pour Philips, 2002 sera "une année perdue"

Des comptes dans le vert malgré une année noire : tel est donc l'objectif ultime de Philips pour 2002. Le géant néerlandais de l'électronique grand public a dû préciser ses prévisions après les déclarations pessimistes de son patron, Gerard Kleisterlee, au quoditien néerlandais Het Financieele Dagblad. Le PDG du groupe explique au quotidien avoir annoncé à ses salariés que 2002 peut être considérée comme une année "perdue". "J'ai communiqué en interne que nous devons considérer 2002 comme une année perdue et nous concentrer sur la maîtrise des coûts", explique-t-il. Ajoutant que "l'ensemble des indicateurs macro-économiques montrent une reprise de l'économie, mais au sein des entreprises celle-ci n'est pas encore visible"Après le retour suprise aux bénéfices réalisé au premier trimestre (lire ci-contre), cet accès de pessimisme a donné un coup de froid au cours de Bourse de Philips en début de journée. Ce qui a forcé le groupe à réaffirmer que l'année devrait se terminer dans le vert. A moins, a précisé son porte-parole, que d'éventuelles provisions pour dépréciations d'actifs, après le passage aux normes comptables américaines, ne compromettent cet objectif. L'an dernier, Philips a accusé une perte nette de 2,6 milliards d'euros, ses principales activités, à commencer par les semi-conducteurs et l'électronique grand public, souffrant de la chute de la demande. Une crise qui l'a incité à annoncer 12.000 suppressions d'emplois, sur un total d'un peu plus de 200.000. Et les restructurations sont loin d'être terminées : dans son entretien au Financieele Dagblad, Gerard Kleisterlee estime qu' "une partie de la production, l'équivalent de quelques milliards, pourrait être déléguée en dehors de l'entreprise dans les prochains mois". Il souligne en effet que Philips est avant tout un groupe de "recherche et de développement ainsi que de marketing". En Bourse, l'action Philips, en forte baisse en début de matinée, a effacé ses pertes après la mise au point du groupe sur la prévision de retour aux bénéfices cette année. En fin de matinée, le titre gagnait 0,39% à 30,50 à Amsterdam. A Paris au même moment, il cédait 0,03% à 30,49 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.