Dell veut faire mieux que le marché

 |  | 439 mots
Lecture 2 min.
Le numéro un mondial du PC, Dell, continue sur sa lancée. Le groupe vient d'annoncer des bénéfices pour le quatrième trimestre de son exercice (de novembre 2001 à janvier 2002) en ligne avec les attentes. Pour le trimestre en cours, il prévoit des résultats légèrement inférieurs à ceux du trimestre précédent, en raison de la saisonnalité du secteur. Mais le leader mondial se fixe toujours la même ligne de conduite: gagner des parts de marché et toujours être au dessus des prévisions de l'industrie.En effet, pour le trimestre en cours (février-avril), le groupe prévoit une baisse séquentielle en volume et en chiffre d'affaires comprise entre 3 et 5%, un recul toutefois inférieur à celui qu'il attend pour l'industrie en général, qui est de 10%. Le chiffre d'affaires trimestriel devrait donc s'établir entre 7,66 milliards et 7,82 milliards de dollars, pour un bénéfice de 16 cents par action. Ces prévisions sont en accord avec celles des analystes, qui tablent également sur un bénéfice de 16 cents par action pour des ventes de l'ordre de 7,6 milliards de dollars.Le quatrième trimestre de l'exercice s'est situé dans les estimations du constructeur, revues à la hausse à la mi-janvier, mais légèrement inférieures à l'an dernier. Le groupe a réalisé un bénéfice, hors charges de restructuration, de 456 millions de dollars, contre 508 millions un an auparavant. Le chiffre d'affaires est ressorti à 8,06 milliards de dollars. En nombre d'unités livrées, Dell a souligné que les ventes aux particuliers, un secteur en rapide expansion, avaient progressé de 56% par rapport au troisième trimestre et de 38% par rapport à la même période de l'exercice précédent. Une performance supérieure à ses propres attentes. Sur l'ensemble de l'exercice 2001/02, les ventes ont reculé de 2% par rapport à l'année précédente, à 31,168 milliards de dollars. Le bénéfice, hors éléments exceptionnels, a diminué de 23%, à 1,78 milliard de dollars. Cette baisse illustre la politique commerciale de Dell mise en place l'an dernier pour faire face au déclin du secteur. Le constructeur, dont le succès est directement lié à une stratégie de vente directe à coûts réduits, n'a pas hésité à casser les prix en 2001, devenant ainsi numéro un mondial devant Compaq mais sacrifiant du coup ses marges. En tout cas, aux Etats-Unis, la part de marché du constructeur a été de 25% en 2001, soit six points de plus qu'un an plus tôt et de 14% dans le monde. Sur les marchés américains, en milieu de matinée, le titre baisse de 1,72% à 26,35 dollars. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :