Forte hausse du bénéfice net de Telefonica Moviles

 |   |  326  mots
L'opérateur de téléphonie espagnol Telefonica Moviles a soulagé les investisseurs mercredi en publiant ses résultats annuels. A Madrid, le titre a progressé de 3,77% à 7,7 euros à la clôture. Au titre de l'exercice 2001, l'opérateur a vu son bénéfice net croître de 51,3% à 893,4 millions d'euros. Ce chiffre est supérieur aux prévisions de Merrill Lynch qui tablait sur un bénéfice de 816 millions d'euros.Le chiffre d'affaires annuel du groupe ressort à 8,4 milliards d'euros, légèrement au-dessus des estimations de la banque d'affaires (8,3 milliards d'euros). Il a progressé de 13,6% en un an. L'Ebitda, à 3,33 milliards d'euros, a augmenté de 36% par rapport à 2000, en dépit du ralentissement économique mais surtout de la crise argentine et de la dépréciation des monnaies en Amérique Latine, des zones sur lesquelles l'opérateur est fortement exposé. Le groupe totalise 28 millions de clients dans le monde entier (+19,2%). Sur la zone Amérique Latine (Brésil surtout mais aussi Argentine, Pérou, Nord du Mexique), le groupe n'est pas sorti indemne des problèmes économiques locaux. Il a réalisé un chiffre d'affaires de 2,7 milliards d'euros, en progression modeste de 4,3%; hors effet de change, la croissance aurait été de 14,5%. L'Ebitda en revanche a baissé de 1,9% à 684 millions d'euros. L'impact du taux de change, affectant principalement les opérateurs brésiliens, a représenté une diminution de 3,5% de la croissance du chiffre d'affaires consolidé. En fait, c'est surtout le marché espagnol qui tire les résultats de l'opérateur, qui réalise 68% de son chiffre d'affaires dans la péninsule ibérique. En 2001, les ventes ressortent à 5,7 milliards d'euros (+19,8%), en ligne avec les attentes, pour un Ebitda de 2,8 milliards d'euros (+52%). Le nombre de clients espagnols total au 31 décembre s'élève à 16,8 millions, un chiffre en hausse de 22,9% en un an. Sur le total, 31,5% ont contracté un abonnement, le reste ayant opté pour un système prépayé. Le groupe revendique une part de marché de 71,5%.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :