Lucent pourrait supprimer 5.000 nouveaux emplois

 |   |  378  mots
Face à la baisse continue des investissements dans les télécoms, l'équipementier américain Lucent pourrait accentuer son plan de restructuration entamé l'an dernier. Selon des sources citées par Reuters, le groupe supprimerait 5.000 emplois supplémentaires d'ici le mois de juin par rapport à son plan de réduction des coûts initial, ramenant ainsi à 50.000 le total de ses effectifs. Toutefois, Lucent n'annoncerait pas un nouveau plan de restructuration global mais procédérait plutôt à des coupes chirurgicales un peu partout à l'intérieur du groupe, notamment en Europe et en Asie, et accentuerait le recours à la sous-traitance. Lucent doit faire un point sur les suppressions de postes lors de la présentation de ses résultats du deuxième trimestre le 22 avril. Si cette nouvelle mesure venait à être confirmée, elle ne suffirait toutefois pas à satisfaire les analystes, pour lesquels de plus larges coupes sont nécessaires. "Lucent devrait supprimer de 10.000 à 15.000 emplois supplémentaires, sur la base d'un effectif de 55.000 personnes, s'il veut atteindre son objectif d'équilibre", a déclaré un analyste de Salomon Smith Barney, interrogé par Reuters.De fait, il est vrai que de nouveaux licenciements seraient logiques après l'avertissement lancé par Lucent à la mi-mars, qui a contraint le groupe à repousser son objectif de rentabilité de 2002 à 2003. L'entreprise dirigée depuis peu par Patricia Russo a en effet baissé ses prévisions de chiffre d'affaires pour le second trimestre (clos fin mars). Lucent, qui attendait auparavant des ventes en augmentation de 10 à 15% en séquentiel, ne table plus que sur une hausse comprise entre 0 et 10%. Du coup, le chiffre d'affaires ne devrait pas dépasser 3,82 milliards de dollars. Plus confiant en janvier, le groupe avait annoncé alors vouloir ramener son seuil de rentabilité à 4,25 milliards de dollars d'ici la fin de l'année.Au 31 décembre 2001, Lucent comptait 62.000 personnes et voulait encore supprimer 7.000 postes. Fin 2000, le groupe employait 106.000 personnes (hors Agere). 4.100 ont quitté le groupe avec l'activité de fibre optique cédée à Furukawa Electric, 3.300 ont rejoint les sous-traitants, près de 17.000 personnes auront opté pour une retraite anticipée volontaire et 10.500 emplois ont été simplement supprimés. En milieu de séance vendredi à Wall Street, l'action Lucent progressait de 1,02% à 3,96 dollars. Le titre avait inscrit jeudi un record historique à la baisse, à 3,79 dollars en séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :