SAP ne prévoit une amélioration franche qu'au 2ème semestre

 |   |  387  mots
L'optimisme reste de mise chez SAP, mais teinté de prudence. Le premier éditeur européen de logiciels, spécialiste des progiciels de gestion intégrés et du commerce électronique, n'attend en effet pas d'amélioration nette de son activité avant la seconde moitié de l'année. "SAP s'attend à ce que 2002 soit une nouvelle année difficile, les ventes de logiciels restant perturbées par un environnement économique défavorable", résume le groupe de Walldorf dans un communiqué à l'occasion de la publication de ses résultats pour le quatrième trimestre 2001.Pour l'année 2002, SAP table donc sur une croissance d'environ 15% seulement de ses ventes, contre 17% en 2001, et sur une marge d'exploitation en hausse d'au moins un point, à 21%. Le groupe "prévoit que l'amélioration deviendra plus nette au second semestre", souligne-t-il, grâce à la remontée attendue des ventes de licences - l'indicateur le plus surveillé de l'activité du groupe - et aux effets des mesures de réduction des coûts mises en application ces derniers mois. Le quatrième trimestre 2001, lui, a souffert plus nettement du ralentissement des investissements informatiques des entreprises : le chiffre d'affaires n'a progressé que de 7% en rythme annuel, à 2,32 milliards d'euros, tandis que le résultat d'exploitation (hors charges liées à l'acquisition de Top Tier et aux programmes de stock-options) ressort en baisse de 8% à 613 millions (soit un taux de marge de 26%, contre 31% sur la même période de 2000). Le résultat net, quasiment stable d'une année sur l'autre, atteint 379 millions. C'est la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) qui affiche la plus faible progression des ventes : 6% seulement, contre 8% pour l'Asie-Pacifique et les Amériques. "Les Etats-Unis ont dépassé nos attentes et nous continuons d'y gagner des parts de marché", souligne dans un communiqué Henniong Kagermann, co-président du groupe. Par sources de revenus, les ventes de produits ont progressé de 5% sur le trimestre, à 1,6 milliard d'euros, tandis que les ventes de licences reculaient de 2%, à 1,03 milliard d'euros, et que les chiffres d'affaires du conseil et de la formation progressaient respectivement de 11 et 5%. Sur l'ensemble de 2001, pour un chiffre d'affaires de 7,34 milliards d'euros, le résultat d'exploitation (hors Top Tier et stock-options) atteint 1,47 milliard (+18%) et le résultat net 581 millions (-6%), soit 1,85 euro par action.. A la Bourse de Francfort, SAP progressait de 3,53% à 161,50 euros en fin d'après-midi. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :