Sagem et Fujitsu s'allient dans les mobiles

 |  | 427 mots
Lecture 2 min.
Fujitsu et Sagem ont annoncé mercredi avoir uni leurs forces afin de préparer les téléphones portables qui recevront les services UMTS. "L'accord entre Fujitsu et Sagem va permettre aux deux sociétés de mettre en commun leur savoir-faire pour développer les technologies qui seront au coeur de la conception de Smart Phones bi-mode", ont précisé les deux groupes dans un communiqué commun. Le lancement de l'UMTS se rapproche à grands pas pour les deux groupes, qui prévoient "l'introduction des technologies de troisième génération au deuxième trimestre 2003"."Fujitsu prendra en charge le développement de la plate-forme applicative au Japon, tandis que Sagem concentrera son action sur la conception d'une plate-forme de communication en France. Les partenaires mettront également en commun des moyens dédiés à la recherche, y compris en personnel", précise également le communiqué.L'alliance va sutout permettre aux deux groupes de gagner en temps et en efficacité. "La combinaison de l'expérience de Sagem dans le domaine des télécoms et de celle de Fujistsu dans les applications va nous permettre d'accélérer de façon radicale l'introduction auprès de nos clients de nouveaux produits attractifs", s'est félicité le président du directoire de Sagem Grégoire Olivier. Les deux fabricants devraient réussir à réduire leurs coûts de développement et leurs délais d'un tiers, selon la presse japonaise, qui pense que les nouveaux équipements seront vendus à la fois en Europe et au Japon à partir de 2004. Chacun apportera donc à l'autre sa propre expérience en termes de téléphonie mobile. Pour Fujitsu, qui fournit des portables à NTT DoCoMo, il s'agit de se positionner sur la technologie des réseaux GSM et de rendre compatible ses mobiles sur les réseaux européens. "C'est pourquoi nous avons choisi Sagem qui possède un savoir-faire dans ce domaine", a déclaré Toshiaki Koike, porte-parole de Fujitsu.Renvoyant la balle, Fujitsu a fabriqué pour Sagem des terminaux mobiles compatibles avec l'I-Mode, le service mobile de NTT DoCoMo. Ce qui tombe à point nommé dans la mesure où l'Internet mobile japonais devrait débarquer en Europe au printemps. D'abord en Allemagne, en alliance avec E-Plus (filiale de KPN), puis aux Pays-Bas, en partenariat avec KPN.Fujitsu a prévu de vendre 2,35 millions de terminaux sur l'ensemble de l'exercice clos en mars prochain. Tous auront été livrés à DoCoMO, selon M. Koike. Selon le Nihon Keizai Shimbun, Sagem a vendu environ 5 millions de téléphones l'an dernier. latribune.fr, avec agence

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :