Feu vert officiel des Quinze au projet Galileo

Après des années d'hésitation, de débats, voire de désaccords, l'Union européenne a officiellement lancé le projet Galileo ce matin à Bruxelles. Affichant leur unanimité, les ministres des Transports des Quinze ont amorcé la phase de développement du système de positionnement et de navigation par satellite européen, destiné à concurrencer le GPS américain.Galileo l'aura donc échappée belle. Le projet, né en 1999, s'était heurté en décembre, au somme de Laeken, à l'opposition farouche de plusieurs pays de l'UE. Emmenés par l'Allemagne et le Royaume-Uni, les opposants réunissaient aussi l'Autriche, le Danemark, la Suède et les Pays-Bas, unis pour dénoncer les risques de dérive financière. Mais l'enjeu allait au-delà : l'apparition d'un système européen concurrent du GPS américain a des implications scientifiques, économiques - pour les transports, l'automobile ou les télécommunications - mais aussi stratégiques, le GPS étant le fruit d'une initiative militaire et restant sous contrôle final du Pentagone.Galileo avait finalement été remis en selle au sommet de Barcelone il y a dix jours. La décision d'aujourd'hui permettra dans un premier temps de débloquer 450 millions d'euros de crédits "gelés" depuis près d'un an, pour amorcer la phase de développement, prévue pour coûter au total 1,1 milliard. Pour parvenir à cette somme, l'UE apportera 100 millions supplémentaires et l'Agence spatiale européenne 550 millions. A partir de début 2006, un concessionnaire doit prendre les rênes du projet, en étant responsable de la phase de déploiement de Galileo (notamment le lancement des 30 satellites du système), qui coûtera entre 2,1 et 2,4 milliards d'euros. Huit entreprises privées, dont Eutelsat et Thales, ont d'ailleurs annoncé la création d'un consortium pour développer des applications pour Galileo. Le système devrait entrer en service en 2008. Le siège provisoire de la société chargée de concevoir et de tester le système sera installé à Bruxelles.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.