La justice refuse le report du procès Microsoft

 |  | 261 mots
Lecture 1 min.
Le juge Colleen Kollar-Kotelly, en charge du dossier Microsoft, a rejeté ce lundi à Washington la demande déposée par l'éditeur de logiciels de reporter le procès qui l'oppose à neuf Etats américains. "Je ne vais pas rallonger le calendrier (de la procédure) de quatre mois", a déclaré le juge, estimant qu'"à ce stade, le calendrier est toujours tenable".Les audiences qui doivent décider des sanctions contre Microsoft, reconnu coupable de comportements monopolistiques, recommenceront donc comme prévu le 11 mars prochain. Le 21 décembre dernier, les avocats de Microsoft estimaient que le calendrier établi fin septembre par le tribunal devrait "être modifié face à l'important élargissement du champ de la plainte par les Etats ne participant pas à l'accord à l'amiable" et avaient demandé un report afin de répondre aux questions des neuf Etats, parmi lesquels la Californie, le Connecticut, la Floride, le Massachussetts et le District of Columbia. La procédure initiale opposait le géant du logiciel à 18 Etats. A l'issue du procès, neuf d'entre eux s'étaient arrangés à l'amiable mais l'autre moitié avait réclamé des sanctions. Ces derniers veulent notamment obliger Microsoft à commercialiser une version simplifiée de son logiciel vedette Windows. Cette version n'incluerait pas à l'achat, comme c'est le cas actuellement, les logiciels de navigation sur le Web (Internet Explorer), de son et d'image (Media Player) et de messagerie instantanée (MSN Messenger). Microsoft pourrait en outre être contraint de rendre public le "code-source" de certains de ses logiciels, pour faciliter leur interopérabilité avec les produits de ses concurrents.latribune.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :