Belgacom cède sa filiale française à LDCom

Les opérations de consolidation sur le marché des télécoms se poursuivent. Belgacom a officialisé lundi la cession de sa branche française, confirmant ainsi les rumeurs persistantes du marché. En contrepartie, Belgacom prendra une participation de 10% dans LDCom, propriété du groupe de négoce Louis Dreyfus.L'opération s'inscrit dans le cadre du retrait du groupe des marchés étrangers en raison d'une concurrence toujours plus difficile à affronter, alors que le secteur est toujours en plein ralentissement. Belgacom avait déjà cédé en octobre sa filiale de fourniture d'accès Internet, Infonie, à Tiscali pour 5 millions d'euros. L'opérateur compte également mettre un terme à son développement au Luxembourg et aux Pays-Bas. Il y a quelques jours, LDCom avait officialisé le rachat de Kaptech, un opérateur spécialisé sur le marché des entreprises, en manque de liquidités, pour un montant non révélé. Kaptech, qui compte 12.000 clients en Europe, principalement des petites entités, détient entre 14% et 15% de parts de marché sur le segment des PME/PMI. En 2001, Kaptech a triplé son chiffre d'affaires à 100 millions d'euros, mais a enregistré une perte d'exploitation de 50 millions d'euros et une perte nette de 90 millions d'euros.LDCom voulait au départ se cantonner à un rôle de grossiste fournissant les opérateurs télécoms et des founisseurs d'accès Internet. Mais avec le ralentissement, LDCom veut maintenant se diversifier, et surtout se rapprocher du client final. Après le rachat de Kaptech qui lui amène une clientèle de PME, la reprise de Belgacom France lui permet d'accèder à une base de 6.000 entreprises clientes. L'opérateur belge dit avoir réalisé en France 75 millions de chiffres d'affaires en 2001 mais ne mentionne pas ses pertes. Il compte actuellement 300 collaborateurs.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.