Les parcs à thème de Disney à la baisse

 |  | 417 mots
Lecture 2 min.
Le royaume de Mickey n'est pas à la fête. Le groupe de médias et de loisirs Disney n'est pas épargné par la baisse du moral des Américains, qui n'ont plus le coeur à se promener dans les parcs d'attractions du groupe. Devant le ralentissement de la demande, Disney a lancé un avertissement sur ses résultats du quatrième trimestre, en publiant ses chiffres trimestriels. "Les inquiétudes sur le terrorisme et l'incertitude économique se reflètent dans la baisse de l'indice de confiance et le ralentissement de la croissance du PIB. Et cela a un impact sur la fréquentation de nos parcs", a expliqué Tom Saggs, le directeur financier, lors d'une conférence téléphonique. "C'est pourquoi nous attendons pour le quatrième trimestre un résultat par action inférieur à celui de l'an dernier". D'ores et déjà, la fréquentation des parcs sur le trimestre en cours est décevante. Les réservations sont en baisse de 10% sur un an, contre 6% au troisième trimestre.Car cette tendance a déjà pesé sur les comptes de la période avril-juin. Les parcs, qui génèrent 40% des résultats du groupe, ont vu leur chiffre d'affaires baisser de 5%, à 1,8 milliard de dollars, et leur bénéfice de 17% à 467 millions.Les autres activités du groupe ont également décliné. Le chiffre d'affaire des réseaux télévisés a reculé de 10% à 2,1 milliards de dollars, pour un résultat en baisse de 40% à 288 millions. La publicité sur la chaîne ABC a souffert d'une érosion de l'audience. La division cinéma a vu ses revenus croître de 3% à 1,4 milliard de dollars mais son résultat s'effondrer de 66%, en raison des contre-performances de grosses productions comme "Bad Company". Au total, le chiffre d'affaires du groupe a reculé de 3% à 5,8 milliards de dollars. Le bénéfice pro-forma s'est élevé à 17 cents par action, contre 29 cents un an plus tôt. Bien qu'en baisse, ces chiffres sont néanmoins en ligne avec les attentes des analystes. Le bénéfice net a chuté de 31% à 364 millions de dollars sur le trimestre. En milieu de séance sur le New York Stock Exchange vendredi, l'action Disney chutait de 10,8% à 15 dollars, se rapprochant ainsi de son plus bas niveau depuis plus de sept ans (14,90 dollars), atteint le mois dernier. Les analystes de Goldman Sachs et UBS Warburg ont tous deux revu à la baisse leur opinion sur le titre, après avoir abaissé leur prévisions de bénéfice par action.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :