Nouvelles rumeurs de fusion entre VoiceStream et Cingular Wireless

 |  | 425 mots
Lecture 2 min.
Jour après jour, les rumeurs se suivent sur l'avenir de VoiceStream, l'opérateur de téléphonie mobile américain racheté à prix d'or par Deutsche Telekom. Le groupe aurait sensiblement avancé en vue d'un rapprochement avec Cingular Wireless, le numéro 2 du marché derrière Verizon Wireless. Les deux opérateurs se seraient mis d'accord sur la répartition des parts que chacun détiendrait dans le cadre d'une fusion, selon le Financial Times de vendredi. Un accord pourrait être annoncé avant même la nomination du successeur de Helmut Sihler, le patron intérimaire de Deutsche Telekom en poste pour 6 mois après l'éviction de Ron Sommer. Si l'opération tarde à voir le jour, c'est que l'opérateur allemand cherche à prendre un pouvoir renforcé dans la structure fusionnée, croit savoir le quotidien des affaires anglo-saxon.Quoiqu'il en soit, l'avenir de VoiceStream est loin d'être scellé et les hésitations de Deutsche Telekom restent vivaces. Si rapprochement il y a, l'opérateur allemand pourrait transférer entre 4 et 5 milliards d'euros de son imposante dette dans la nouvelle structure. L'opérateur a prévu de ramener son endettement à 50 milliards d'euros fin 2003, contre 64 milliards aujourd'hui. Or, le plan de cessions en cours, qui totalisera entre 8,5 et 10 milliards lorsqu'il sera entièrement réalisé, sera insuffisant (lire-contre). Deutsche Telekom est donc à la recherche de 4 à 7 milliards d'euros supplémentaires. Jeudi, la presse allemande assurait que le cas échéant il serait prêt à se séparer d'une partie de ses actions dans T-Online et T-Mobile, pour garder VoiceStream.Car la cession partielle de VoiceStream présente pour l'opérateur allemand un inconvénient majeur. Pour lui, cela revient à se priver des bénéfices de la structure du groupe qui connaît la croissance la plus rapide. Au deuxième trimestre, elle a généré un Ebitda en hausse de 50% à 156 millions de dollars. Une source proche de l'opérateur a assuré qu'aucune décision définitive n'avait été prise à ce jour, et qu'Helmut Sihler hésitait toujours.En tout cas, un rapprochement entre Cingular Wireless et VoiceStream créérait aux Etats-Unis un ensemble fort de 30,2 millions d'abonnés, capable de talonner Verizon, le numéro un américain de la téléphonie mobile, qui détient 30,3 millions d'abonnés. Une telle opération devrait avant tout être autorisée par les autorités de la concurrence et par les actionnaires de Cingular, Bellsouth et SBC.A Francfort, les rumeurs confortent les investisseurs. Le titre Deutsche Telekom gagne en fin de séance 9,43% à 10,56 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :