Infineon discuterait du rachat d'Ericsson Microelectronics

Confirmant partiellement les informations publiées par le Financial Times Deutschland (FTD), un porte-parole d'Infineon a reconnu que son groupe est "en discussion avec Ericsson", sans préciser le stade d'avancement de ces pourparlers. Selon le FTD, le fabricant allemand de semi-conducteurs discute depuis plusieurs mois avec l'équipementier de télécoms suédois au sujet d'une éventuelle reprise de ses activités de micro-électroniques.Ericsson Microelectronics, qui fabrique des composants et modules destinés aux téléphones mobiles et aux équipements de réseaux (y compris optiques), réalise un chiffre d'affaires d'environ 250 millions d'euros. Et selon le FTD, le prix sur lequel négocient Ericsson et Infineon se situe aux alentours de ce chiffre. La filiale n'existe que depuis février 2000, ses activités étant auparavant incluses dans la division Ericsson Components, dont l'autre branche, les composants destinés au marché de l'énergie, ont été cédées au groupe Emerson. Implantée pour l'essentiel en Suède, mais aussi au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en Chine, Ericsson Microelectronics emploie quelque 2.200 personnes. Cette cession, si elle se concrétisait, constituerait évidemment une nouvelle étape dans la stratégie de recentrage stratégique d'Ericsson, qui l'a déjà incité à s'allier à Sony dans les combinés mobiles et à multiplier les accords de sous-traitance. Infineon, de son côté, s'inscrirait dans la tendance générale des fabricants de semi-conducteurs à diversifier leurs activités, principalement vers les télécommunications, pour réduire leur exposition au marché de l'informatique, qui arrive à maturité et se situe actuellement en bas de cycle. Dans un entretien au Financial Times hier, le patron du numéro un mondial des puces, Intel, soulignait ainsi sa volonté de porter la part des télécoms dans le chiffre d'affaires du groupe au dessus de celle des PC d'ici cinq ans. En Bourse, Infineon et Ericsson ont souffert tous vendredi du violent mouvement de baisse touchant les valeurs technologiques après la révision à la baisse des prévisions de résultats d'Intel (lire ci-contre). A Francfort, Infineon chutait en fin de séance de 4,62% à 16,52 euros, tandis qu'à Stockholm Ericsson reculait de 5,45% à 19,20 couronnes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.